Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?
anipassion.com
Partagez
Aller en bas
fennec
Age : 46
Genre : Trans
Messages : 2086
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

c'est pas mon genre  (premier pas vers la réassignation sexuelle)  Empty c'est pas mon genre (premier pas vers la réassignation sexuelle)

le Sam 1 Juin - 10:15
ça fait un moment que j'essaie d'initier ce sujet. j'avoue que j'ai du mal parce que ça fait remonter plein de choses. ce qui me décide c'est de constater que nous sommes si nombreux(ses) dans ma situation. je vais donc me raconter brièvement afin d'ouvrir la porte du dialogue dans toute les directions, parce que je ne suis pas seul dans ma situation, avant de poursuivre avec mon parcoure.

je suis né dans un corps de femme à une époque ou la trans-identité était perçu comme une perversion qu'il fallait  guérir à grand renfort de psychiatrie. j'ai annoncé la couleur à ma famille, j'avais 3 ans à peine. inutile de dire qu'outré par la situation, une bonne partie de ma famille est venu écraser mes revendication comme on écrase un vulgaire moustique. j'étais sur de moi mais les adultes ne manquent pas d'arguments et de vexations/manipulations, pour me prouver le contraire.  (à défaut, me faire fermer ma gueule)
dans mon malheur, j'ai eu de la chance parce que si cet épisode  n'était pas plaisant, il l'aurait été encore moins, si  j'avais été plus âgé, à ce moment là, ou mm si j'avais fait mon coming out plus tard.  je pense que je m'en serait beaucoup plus mal sortie.  aliénation, HP, cassage de gueule ...  heureusement pour moi, mes parents ont toujours eu peur du qu'en-dira-t'on. du coup 'mes exploits " sont rester de l'ordre du privé.

petit NB qui peut avoir son importance le genre et l'orientation sexuelle sont 2 choses distincte. je suis un FTM (ce qui veux dire que ma tansition se fait dans le sens corps de Femme Vers un corps  d'Homme  Femal To Male et en sens inverse c'est MTF) je suis attiré par les femmes mais certain de mes confrères sont attiré par les hommes. peut être que ça semble aller de soit mais j'ai été surpris de le découvrir (en vrai je ne me suis jamais posé la question pour quelqu'un d'autre que moi. je crois que j'ai toujours cru que j'étais seul au monde même quand j'ai entendu des filles m'avouer qu'elles s'étaient toujours senti homme à l’intérieur d'elle même. peut être parce que la différence entre elle et moi, c'est que moi je ne peux plus vivre dans un corps de femme.  

mon parcoure :  

1 - prise contacte avec les associations trans  de ma région. non seulement c'est important de savoir qu'on est pas seul mais en plus c'est l'occasion de se faire aiguiller sur la façon d'avancer mais aussi de partager ses doutes ses questionnement ET ses bons plans !
2 - j'ai demandé l'ALD. dans la mesure ou la trans-identité est toujours considéré comme une maladie "grave" autant retourner le système contre lui-mm !!!  (enfin <, en tout cas, c'était le cas quand j'ai débuté mon parcoure) l'ALD demandé est l'ALD 31 qui permet d'avoir accès aux soins et opérations prévue dans le parcoure de réassignation.  et c'est loin d'être un luxe, vue le nombres de consultations et le prix des hormones et autre produits annexe, c'est loin d'être une sinécure  !
3 - prise de contacte avec le gretis sur Lyon. il s'agit d'un regroupement de professionnel spécialisé dans le parcoure trans. certain trouve le parcour assez barbare parce que celui-ci nous assujeti parfois au bon vouloir d'un petit groupe de praticien qui agissent comme s'ils étaient des dieux et décident selon leur bon vouloir de qui peu faire quoi. personnellement quand on veut quelque chose, il faut se donner les moyens d'atteindre ses objectifs. alors oui, parfois je baisse mon froc, mais  en attendant, j'ai eu ma mamec. je n'ai pas eu à attendre 2 ans pour ça.

je vous fais grâce du reste, si vous avez des questions, n"hésitez pas à les poser.

pour ce qui est de la mamec, je suis rentré à l'hopital le 1 avril, et j'en suis ressorti 3 jours plus tard. j'ai eu la chance d'être opéré par un chirurgien qui oeuvre sur Lyon et dont le talent est reconnu. il faut savoir qu'avec l'ALD les opérations sont pris en charge par la secu (donc gratis), mais que  bon nombre  de praticiens demandent des dépassements d'honoraires qui vont de 1500 à plus de 3000€
il y a énormément de demandes donc beaucoup d'attente.  et selon le bonnet, toute les technique ne sont pas forcement  envisageable. je garde volontairement pour moi le nom du praticien que j'ai choisi parce que j'en sais aujourd'hui assez pour savoir qu'ils se valent et que si certain on mauvaise presse, c'est parce qu'il peut arrive même au meilleurs de merder. celui que j'ai choisi est réputé, pour autant il a ses casseroles et elles ne sont pas plus enviable que l’appréhension qu'on peu avoir quand on sait qu'on va être opéré par un chirugien nouveau sur le marché.  ceci dit, il a fait du bon boulot et même si les cicatrices sont encore fraiche, je passe beaucoup de temps à m'admirer.
(je découvre cette zone de mon anatomi que mon regard avait appris à ignoré, au point qu'un jour, un copain m'a filmé en train de raconter mes conneries et me découvrant cette opulante poitrine, j'ai été choqué. pourtant je la voyais tout les jours quand je sortais de ma douche. mais mon regard avait appris à la dissocier du reste de mon corps)

les tof :
après réflexion, je partagerais les photo avec celles et ceux qui en feront la demande. désolé de faire marche arrière et merci de votre compréhension

le seul moment ou j'ai eu mal c'est après l’opération, en salle de réveille quand l'anesthésie à cessé de faire son oeuvre et qu'il m'a fallut attendre que les antidouleur prennent le relais. ceci-dit, la douleur, bien que vive, était supportable.

j'ai hésité à vous faire des photos de mon zizi et finalement, je crois que je vais les garder pour les envoyer au filles sur les sites de rencontre Mdr
(bon d'accord, j'avoue, je n'ai pas encore de penis. )

voilà mon épopée Voui


liens utiles :

pour trouver le bon praticien au bon endroit
https://bddtrans.fr/accueil/

pour acceder aux témoignages et photo, il faut s’inscrire mais il n'y a pas aucun problème. vous pouvez y aller tranquille, vous ne serez pas embêté
http://www.transbucket.com/pins
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum