Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Partagez
Aller en bas
avatar
Age : 33
Messages : 59
Date d'inscription : 08/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Si loin de toi....

le Jeu 13 Déc - 1:54
On s'est connu via une annonce par rapport à notre passion commune, le Japon...
On s'est tout de suite découvert des points communs, des différences, et surtout entre nous est né ce sentiment que je ne saurais vraiment qualifier...
Tu avais cette petite bouille mignonne, cheveux châtains, mi longs quand je t'ai vue pour la première fois...Je me souviens qu'on s'était donné rendez vous dans ce centre commercial, que mon coeur battait à 100 à l'heure et que toutes les filles que je croisais de loin ou de près, je me demandais si c'était toi...puis tu es arrivée...
C'était court comme rendez vous, j'étais dans ta ville pour un mariage, tu m'as raccompagnée chez ma tante, on a monté le long de la montagne...on a pris des photos, tu as même à un moment sorti un mini caméscope de ton sac pour me filmer...qu'est ce qu'on avait rigolé...

Ce lien si fort entre nous, différent de ce qu'est l'Amour, plus qu'une Amitié pourtant...nous étions sincères l'une envers l'autre, remontant le moral de l'autre quand ça n'allait pas, grondant l'autre quand elle faisait des bêtises...on était si proche alors qu'au final nous n'avions aucun lien de sang...

Puis tu l'as rencontré, ce jeune homme au lycée, j'étais jalouse mais j'étais ton amie, j'étais heureuse mais jalouse aussi car j'avais peur de n'avoir plus cette place dans ton coeur...
Il t'a quitté, il t'a brisé, j'étais là pour toi...

Vint le moment où tu devais t'envoler pour le Japon pour tes études, un an je me disais que ça allait passer vite...j'avais peur de manquer d'oxygène sans toi, sans tes sms, tes lettres, tes appels...
Je t'ai appelé la veille de ton départ, la gorge serrée et les larmes aux yeux...qu'est ce que tu allais me manquer...

Quelques jours après ton départ, je reçus un coup de fil de ta maman, tu avais fait une tentative de suicide la-bas, tu allais donc devoir rentrer...ça m'a rendu folle d'inquiétude pour toi et c'est là aussi que j'ai compris que ce mal être que tu traînes depuis toujours te hantera à jamais et que malgré la présence des gens que tu aimes, tu ne guériras sans doute pas...
ce mal être que je pensais parti, que tu cachais si bien..je m'en suis beaucoup voulue de n'avoir rien vu...

A ton retour, tu es partie sur Paris, tes études, des rencontres, des amours malheureux...de mon côté, j'avais aussi continué ma vie...les études, le boulot...

Quand j'ai fait mon coming out à ma famille, tu étais là pour m'aider, me consoler et m'épauler...tu as toujours été présente quand ça n'allait pas avec ma copine...
Puis un jour, je t'ai blessée...sans vraiment le vouloir, sans vraiment penser à mal...
Je me suis excusée, tu m'as pardonnée...et deux jours après, tu m'as écris un long sms pour me dire que tu préférais qu'on ne garde plus contact...qu'il ne fallait plus que je t'écrive....
ça a fait un court circuit dans ma tête...je pensais que tu étais encore fâchée, qu'il fallait du temps....je t'ai appelé, écrit...tu m'as envoyée paître...
Je t'ai écrit quelques jours après, quelques semaines après, quelques mois après sans réponse...

Cela fait déjà des années que je n'ai plus de nouvelles de toi...je ne sais même pas comment tu vas...si tu es mariée, si tu as des enfants...
Je sais juste que tu as fini par devenir ce que tu voulais être...mais c'est tout, rien sur les réseaux sociaux, rien...j'aurais aimé trouvé ton facebook, ton twitter, voir une photo de toi, apercevoir un de tes sourires...me rassurer et me dire que tu as fini par être heureuse?

Mais il est difficile de te trouver...j'ai trouvé ton adresse et je t'ai adressé une lettre l'année dernière sans communiquer mes coordonnées car je savais que surement tu n'allais pas me répondre...ou alors peut etre c'était aussi pour me protéger, comme ça je pouvais me donner l'espoir que tu aurais pu me répondre si tu aurais eu mon adresse mais que tu ne l'as surement pas fait car je ne te l'ai pas donné...c'était plus facile ainsi....

Cela fait bientôt 9 ans et mon manque de toi est toujours présent...tu me manques tu sais, je n'ai pas fait le deuil de notre amitié, de ce lien qui nous unissait et que tu as décidé de rompre...
J'ai mal tu sais, j'ai mûri, j'ai continué ma vie sans toi, je suis toujours avec ma femme que j'aime plus que tout mais il me manque quelque chose...toi...

Tu as changé ma vie sur pleins de choses, tu m'as aidé à grandir, à affirmer ce que je suis, à me battre pour des causes meilleures...je voulais que tu le saches, que je t'aime et que tu as toujours ta place dans mon coeur...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum