Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Partagez
Aller en bas
cameronhayden
Age : 32
Messages : 298
Date d'inscription : 01/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 14:11
Vous allez vous dire "Nah mais elle est stupide cette nana, comment on la vit la rupture? Ben Mal!!!!"
Et ce n'est pas faux Smile Nous vivions rarement une rupture avec le sourire, sauf cas exceptionnels.

Toutes les ruptures sont différentes, pour de différents motifs et diverses causes, alors ma question aujourd'hui est plus "profonde" si je puis m'exprimer ainsi : Quels sentiments vous ont traversés? Comment vous êtes vous senties? en avez vous tiré des leçons (Ou pas) est ce que certaines ruptures sont plus difficiles à vivre que d'autres et pourquoi? De par l'amour pour l'autre? ou de part le manque d'amour pour vous même?

Je suis intéressée de comprendre tout ce mécanisme de la rupture et peut être aussi de comprendre le rôle que l'on y joue et les comportements que l'on continue peut être inconsciemment de reproduire.

Merci à celle qui prendront le temps de répondre, je sais que ça n'est pas chose facile, encore moins de l'exposer au grand public si même restreint.

Je vous souhaite une agréable journée
Capricone
Age : 33
Messages : 1624
Date d'inscription : 20/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 16:13
Coucou!
J'ai l'impression que je vais être la première a me lancer. Déjà ma rupture date vraiment (c'était en fin 2015) donc il va falloir aller puiser dans les souvenirs.

Je vais essayer de te répondre en me basant sur tes questions (Quels sentiments vous ont traversés? Comment vous êtes vous senties? en avez vous tiré des leçons (Ou pas) est ce que certaines ruptures sont plus difficiles à vivre que d'autres et pourquoi? De par l'amour pour l'autre? ou de part le manque d'amour pour vous même?)

Déjà tout dépend des cas. Dans le cas 1, le plus facile c'est moi qui pars. Le principal sentiment qui m'habitait c'était l'impression d'étouffer et de me noyer. J'avais comme un besoin de crier et de respirer (c'est peut être difficile a comprendre sans le contexte mais c'était ça mon état sentimental et psychologique). Est ce que j'en ai tiré des leçons ? Oui, toujours. Il est toujours important pour moi de tirer des leçons de mes échecs, et de me comprendre. Ça me permet de savoir où je vais et ce dont j'ai besoin pour être bien.

Dans le cas 2. Elle part. Ça été le plus difficile parce que je me suis sentie déchirée et brisée. Et je ne me sentais plus la force de redire je t'aime ou de reconsidérer l'idée de parler d'avenir avec quelqu'un parce que j'ai appris que l'amour n'est pas suffisant. Dans ce cas la leçon a été plus ... Peut être même pas que ça été une leçon ,plus moi qui me suis éloignée de l'amour parce que j'avais compris a quel point mon cœur était ce que j'avais de plus fragile en moi.

Alors y a t'il une rupture plus facile ? Je dirais non pour ma part. D'un côté tu portes la responsabilité de la douleur de l'autre et tu t'en veux de ses larmes, tu t'en veux de t'être lancée au départ mais tu sais que tu peux pas revenir en arrière et de l'autre côté, c'est toi qui est a terre. J'ai opté pour la lâcheté au final Laughing Laughing
Vivre une rupture est vraiment a mon sens l'une des choses les plus difficiles parce que je ne sais pas passer a autre chose facilement, quand je suis bien je veux que ça reste stable et les mots ont leur poids dans ma vie donc je me retrouve toujours a remettre en question ce qui avait été dit vu qu'au final rien n'a tenu. Genre par exple pourquoi avoir dit "je t'aime plus que tout" ou "je veux faire ma vie avec toi" était ce des mensonges ? Et si on peut dire ça et passer a autre chose, pourquoi me gêner a recommencer pour entendre de nouveau les mêmes choses?

Voilà! J'espère avoir été utile.
cameronhayden
Age : 32
Messages : 298
Date d'inscription : 01/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 16:33
Capricone a écrit:Coucou!
J'ai l'impression que je vais être la première a me lancer. Déjà ma rupture date vraiment (c'était en fin 2015) donc il va falloir aller puiser dans les souvenirs.

Je vais essayer de te répondre en me basant sur tes questions (Quels sentiments vous ont traversés? Comment vous êtes vous senties? en avez vous tiré des leçons (Ou pas) est ce que certaines ruptures sont plus difficiles à vivre que d'autres et pourquoi? De par l'amour pour l'autre? ou de part le manque d'amour pour vous même?)

Déjà tout dépend des cas. Dans le cas 1, le plus facile c'est moi qui pars. Le principal sentiment qui m'habitait c'était l'impression d'étouffer et de me noyer. J'avais comme un besoin de crier et de respirer (c'est peut être difficile a comprendre sans le contexte mais c'était ça mon état sentimental et psychologique). Est ce que j'en ai tiré des leçons ? Oui, toujours. Il est toujours important pour moi de tirer des leçons de mes échecs, et de me comprendre. Ça me permet de savoir où je vais et ce dont j'ai besoin pour être bien.

Dans le cas 2. Elle part. Ça été le plus difficile parce que je me suis sentie déchirée et brisée. Et je ne me sentais plus la force de redire je t'aime ou de reconsidérer l'idée de parler d'avenir avec quelqu'un parce que j'ai appris que l'amour n'est pas suffisant. Dans ce cas la leçon a été plus ... Peut être même pas que ça été une leçon ,plus moi qui me suis éloignée de l'amour parce que j'avais compris a quel point mon cœur était ce que j'avais de plus fragile en moi.

Alors y a t'il une rupture plus facile ? Je dirais non pour ma part. D'un côté tu portes la responsabilité de la douleur de l'autre et tu t'en veux de ses larmes, tu t'en veux de t'être lancée au départ mais tu sais que tu peux pas revenir en arrière et de l'autre côté, c'est toi qui est a terre. J'ai opté pour la lâcheté au final  Laughing  Laughing
Vivre une rupture est vraiment a mon sens l'une des choses les plus difficiles parce que je ne sais pas passer a autre chose facilement, quand je suis bien je veux que ça reste stable et les mots ont leur poids dans ma vie donc je me retrouve toujours a remettre en question ce qui avait été dit vu qu'au final rien n'a tenu. Genre par exple pourquoi avoir dit "je t'aime plus que tout" ou "je veux faire ma vie avec toi" était ce des mensonges ? Et si on peut dire ça et passer a autre chose, pourquoi me gêner a recommencer pour entendre de nouveau les mêmes choses?

Voilà! J'espère avoir été utile.

C'est dingue, c'est peut être parce que nous sommes des bêtes à cornes mais je me retrouve dans ce que tu dis.
Le pouvoir des mots... je pense que je leur attache un tel pouvoir que je ne conçois pas que quelqu'un d'autre puisse les dire, les penser peut être, puis changer d'avis.
Je crois effectivement que quand tu as aimé, il est difficile de passer rapidement à autre chose, on peut le prétendre, j'ai été forte pour ça, mais au fond le coeur n'y était pas toujours. C'est la raison pour laquelle quand la situation inverse s'est produite, ça m'a fait mal, vraiment très mal, mais objectivement je l'ai compris et au fond, je le savais depuis un moment.
Malgré le chagrin masqué derrière un superbe sourire starbright de capricorne, on ne peut pas souhaiter à quelqu'un d'être malheureux, ni de ne pas être bien dans les bras de la personne qu'elle aime.

En tout cas, merci de ta réponse Smile Et j'espère quand même que depuis 2015, les choses ont changées.
Capricone
Age : 33
Messages : 1624
Date d'inscription : 20/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 16:46
Rien de mieux que la réponse d'une autre capricorne pour se sentir moins exigeante non? Wink Laughing
Change ? Je ne sais pas. Je vais bien aujourd'hui, mais je n'ai pas été en couple depuis. Je me suis confortablement installée dans le célibat Laughing Laughing ce qui fait qu'en fait même quand il m'arrive d'envisager être en couple tant que c'est imaginaire ça va, mais concrètement je n'y arrive plus. J'aurais vite fait de me dire que je ne suis pas prête et d'aller me cacher confortablement sous mes couvertures mdr. L'amour est beau dans les animes c'est tout ahah!

Les gens disent tellement de belles choses, c'est vraiment douloureux de se dire qu'après ils les répètent sans sourciller a quelqu'un d'autre comme ça. C'est juste des mots quoi. J'aimerais aussi que ça ne soit juste que des mots pour moi mais non.
cameronhayden
Age : 32
Messages : 298
Date d'inscription : 01/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 16:50
Capricone a écrit:Rien de mieux que la réponse d'une autre capricorne pour se sentir moins exigeante non? Wink Laughing
Change ? Je ne sais pas. Je vais bien aujourd'hui, mais je n'ai pas été en couple depuis. Je me suis confortablement installée dans le célibat Laughing Laughing  ce qui fait qu'en fait même quand il m'arrive d'envisager être en couple tant que c'est imaginaire ça va, mais concrètement je n'y arrive plus. J'aurais vite fait de me dire que je ne suis pas prête et d'aller me cacher confortablement sous mes couvertures mdr. L'amour est beau dans les animes c'est tout ahah!

Les gens disent tellement de belles choses, c'est vraiment douloureux de se dire qu'après ils les répètent sans sourciller a quelqu'un d'autre comme ça. C'est juste des mots quoi. J'aimerais aussi que ça ne soit juste que des mots pour moi mais non.

à l'instar de toi, je continue de penser que l'on peut trouver une personne avec laquelle ça puisse marcher naturellement, sans conditions, je pense que j'ai eu de mauvais exemples Smile Ceci étant dit, je comprends ta volonté de célibat, quand une personne entre dans ta vie elle ne fait pas qu'apporter de l'amour, elle apporte aussi de la présence, des habitudes, des attentions... Quand tout s'arrête, le vide s'installe et il faut le combler.

Tu te verrais faire toute ta vie comme ça, sans rencontrer une personne avec laquelle construire?
Capricone
Age : 33
Messages : 1624
Date d'inscription : 20/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 17:07
cameronhayden a écrit:
Capricone a écrit:Rien de mieux que la réponse d'une autre capricorne pour se sentir moins exigeante non? Wink Laughing
Change ? Je ne sais pas. Je vais bien aujourd'hui, mais je n'ai pas été en couple depuis. Je me suis confortablement installée dans le célibat Laughing Laughing  ce qui fait qu'en fait même quand il m'arrive d'envisager être en couple tant que c'est imaginaire ça va, mais concrètement je n'y arrive plus. J'aurais vite fait de me dire que je ne suis pas prête et d'aller me cacher confortablement sous mes couvertures mdr. L'amour est beau dans les animes c'est tout ahah!

Les gens disent tellement de belles choses, c'est vraiment douloureux de se dire qu'après ils les répètent sans sourciller a quelqu'un d'autre comme ça. C'est juste des mots quoi. J'aimerais aussi que ça ne soit juste que des mots pour moi mais non.

à l'instar de toi, je continue de penser que l'on peut trouver une personne avec laquelle ça puisse marcher naturellement, sans conditions, je pense que j'ai eu de mauvais exemples Smile Ceci étant dit, je comprends ta volonté de célibat, quand une personne entre dans ta vie elle ne fait pas qu'apporter de l'amour, elle apporte aussi de la présence, des habitudes, des attentions... Quand tout s'arrête, le vide s'installe et il faut le combler.

Tu te verrais faire toute ta vie comme ça, sans rencontrer une personne avec laquelle construire?

C'est possible. Je dirais que j'ai plutôt du mal a m'envisager en couple. Autant cela allait de soi pour moi plus jeune que je voudrais quelqu'un dans ma vie et une famille peut être. Autant aujourd'hui je ne vois pas du tout par quel miracle cela est possible.

Le soucis pour moi vient peut être justement que le vide je ne veux plus le comble. Il m'apporte la sécurité tu vois ?
Snow09
Localisation : Indre et Loire
Age : 46
Messages : 26
Date d'inscription : 04/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 17:11
Bonjour,

Je me permets de donner mon expérience venant moi-même de vivre cette situation à la différence près que c’est moi qui aie rompu...

Croyez le ou non, ce n’est pas pour autant que c’est une démarche « facile»

Après plusieurs années de vie commune, j’ai mis longtemps avant de prendre la décision car je voulais y croire, j’esperais trouver la solution pour que notre histoire puisse continuer.
Mais j’ai dû me rendre à l’evidence : quand les différentes tentatives pour lui faire comprendre restent muettes, quand, sans vouloir lui demander de changer son tempérament, simplement se remettre en question sur certains points semble impossible, quand je m’aperçois que je finis par me perdre dans une situation qui m’etouffe, il m’a fallu prendre LA décision et partir.

Je l’ai vécu au début comme un échec, comme si je n’avais pas fait tout ce que je pouvais pour que ça marche.
Puis avec le recul, je sais que j’ai fait mon maximum, j’ai peut-être même trop attendu (pour des raisons diverses, pratiques, financières,..), m’a reconstruction n’en sera que plus longue.

Car oui, même s’il on est à l’origine de la séparation ce n’est pas pour autant que «tout va bien» (je parle pour moi en tout cas), surtout lorsque l’autre a encore des sentiments ..Sentiment de culpabilité inévitable

Je garde beaucoup d’affection pour elle, et je serai toujours présente si elle a besoin, mais je dois mener ma propre vie, sans elle, c’est vital..

J’ai aussi vécu des ruptures dans l’autre sens, je dirais qu’aucune des deux n’est facile.

De toute façon dans une rupture il y a toujours deux « victimes », c’est mon point de vue du moins, après j’ai eu la chance de ne connaître que peu de ruptures
avatar
Invité
Invité

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 18:12
Je me retrouve dans vos propos.

Toutes les ruptures sont différentes et dépendent fortement du contexte, de la relation et de la position dans laquelle on est (celle qui quitte ou le contraire). Il est donc difficile pour moi de tirer des généralités sur les ruptures. D'autant plus que je pense avoir évolué sur le sujet, au gré de mon expérience et de mes erreurs...

Je vais simplement évoquer mon expérience la plus significative et la plus parlante à mon sens.

J'ai été quittée par mon 1er vrai amour, au bout de 4 ans de relation. La séparation avait été très difficile pour moi. Les premiers sentiments qui m'avaient traversés étaient surtout l’incompréhension et l'injustice. Nous avions quelques tensions comme dans tout couple, mais elle a commencé à me parler de rupture alors qu'une semaine avant on avait passé un super week end ensemble. Au départ, j'ai été dans le déni, pensant que c'était passager, mettant cela sur compte d'une situation personnelle difficile qu'elle vivait à cette période, mais cela a duré... C'était une une vraie claque. Et puis les sentiments de solitude et d'abandon sont apparus, renforcés par le fait qu'à cette époque je vivais déjà à l'étranger, loin d'elle, et loin d'un cadre rassurant pour moi.

Un sentiment d'échec, de gâchis également. Je me suis rendue compte qu'elle avait tu ses réelles envies et son ressenti par rapport à la distance géographique que j'avais mise pour des raisons pros. C'était difficile de tirer un trait sur tous les moments forts, tous les souvenirs que nous avions vécus ensemble, toutes les relations que nous avions tissées. J'avais l'impression que je pourrais difficilement revivre une relation aussi forte. Sur le coup, cela a été difficile car je l'aimais encore.

L'erreur que j'ai faite à ce moment là a été de m'accrocher à elle et de continuer à la voir quand je rentrais sur Paris... et elle qui jouait avec le chaud et le froid. Cela ne m'a évidemment pas aidé à tourner la page. La chance que j'ai eu est d'avoir eu le soutien de ma famille, de mes amis qui m'ont aussi aidé à y voir clair dans cette relation, mais aussi un nouveau défi professionnel qui m'a permis de me changer les idées et de regarder vers l'avenir.

Aujourd'hui j'ai complètement tourné la page et je ne regrette rien. Depuis, j'ai fait d'autres belles rencontres et considère cette relation comme une belle expérience qui m'a fait grandir et évoluer. Il faut savoir accepter, même si c'est dur, que l'autre n'est pas envie de poursuivre la relation. Un couple, c'est 2 personnes, avec ses propres besoins ou envies, chacune y doit trouver son compte.

Snow09, je n'ai jamais connu ta situation dans le cadre d'une relation longue durée, mais je peux croire aisément que c'est difficile aussi pour la personne qui quitte. Il faut beaucoup de courage pour passer outre ce sentiment de culpabilité et assumer que son bien-être personnel passe inévitablement par une rupture.
avatar
Invité
Invité

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Dim 25 Nov - 20:34
Je vais vous rejoindre pour beaucoup.

Dans les deux relations amoureuses que j'ai eu, j'ai été celle qui à décidé de rompre.
ça ne rends pas forcément la chose plus facile, même si dans un sens, si.

Tout simplement parce que je suis du genre à me dire que je dois assumer mes actes et mes choix, donc comme le choix était mien, bien que douloureux, je savais pourquoi et je l'avais choisi.
Je savais qu'une fois cette peine surmontée, le choix serait toujours celui que je devais faire à ce moment là.
Sheena.
Localisation : Montpellier
Age : 21
Messages : 262
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Lun 26 Nov - 1:55
Ma rupture a été une claque mais si je devais donner un mot à cette dernière ce serait :

Merci.

Car grâce à cette claque, je me suis remise en question, j'ai commencé à me reprendre en mains, j'ai commencé à mûrir et à vouloir travailler sur mes problèmes pour devenir encore meilleure que je ne l'ai été.

Une claque, vraiment.
cameronhayden
Age : 32
Messages : 298
Date d'inscription : 01/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Lun 26 Nov - 8:32
Sheena. a écrit:
Ma rupture a été une claque mais si je devais donner un mot à cette dernière ce serait :

Merci.

Car grâce à cette claque, je me suis remise en question, j'ai commencé à me reprendre en mains, j'ai commencé à mûrir et à vouloir travailler sur mes problèmes pour devenir encore meilleure que je ne l'ai été.

Une claque, vraiment.

J’aurais été curieuse de savoir laquelle Smile
cameronhayden
Age : 32
Messages : 298
Date d'inscription : 01/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Lun 26 Nov - 8:51
Merci à toutes pour vos réponses et vos expériences. On se retrouve toutes un petit peu dans l’histoire de l’autre. En gros une rupture n’est jamais facile. Mais le contexte va la rendre plus ou moins acceptable.
Une question d’ego je pense, mêlée à des habitudes bien installées, le passage du tout au rien, de la présence à l’absence, les questions incessantes que l’on se pose, ce que nous aurions pu faire différemment.
Je viens de subir (oui je choisis volontairement ce mot) une rupture. Ce n’est pas vraiment elle qui a rompu mais plutôt moi, face à son incapacité à me parler sincèrement et de fait, elle était retournée avec son ex et ne me l’avait naturellement pas dit, la peur de me perdre totalement, de faire le mauvais choix, de me blesser ... pourtant ça n’a pas été faute de lui avoir laissé des portes de sortie.
Bref je suis clairement en colère, plus pour la trahison que la rupture, plus car elle savait à quel point c’etzit Un sujet sensible pour moi et qu’il aurait été 100 fois moins douloureux de connaître la vérité plutôt que d’attendre dans le vide pendant qu’elle me demandait du temps pour faire le point. Je pense vraiment que si les choses avaient été faites dans les règles, j’aurais pu accepter simplement et passer à autre chose. Je ne lui souhaite pas malheur bien au contraire, mais pour moi il est impossible de rester en contact avec elle comme elle le souhaitait. La rupture est donc très franche et parfois difficile à accepter mais comme vous le disiez, j’irai au bout des choses car mes limites ont été dépassées, aussi douloureux que ça puisse être.
Si je fais une petite introspection, je me rends compte à quel point je souffre d’abandonite, chaque rupture qui s’est terminée avec des sentiments a été horrible a vivre et à surmonter pour moi, je le vis comme un profond déchirement, ayant la sensation de ne pas être aimable.
Parti de ce postulat j’ai tout essayé! J’ai acheté l’amour, je me suis’ sûr adaptée à l´autre, je me suis oubliée pour l’autre. J’ai changé mon apparence, mis un poil plus de make up, étudié un peu plus la psychologie pour être encore plus à l’ecoute, j’agissais plus en tant que sauveuse qu’autre chose car je ne pouvais pas supporter de voir la femme que j’aime souffrir.

Je sais c’est du lourd!

Quand on dit comme ça, on se dit « rho pauv’ fille » et pourtant si vous me connaissiez, vous ne me croirez probablement pas tant l’image que je renvoie est différente. Pour mon entourage cela devient compliqué car tout le monde pense que rien ne m’atteint, alors qu’a L’interieur, c’est un champ de ruines.

Si vous avez des conseils je suis preneuse (oui ok ça fera 90 euros la minute
lilith
Age : 46
Messages : 17257
Date d'inscription : 02/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Lun 26 Nov - 9:07
Je ne sais pas si mes histoires apporteront quelque chose... Mais voici.

J'ai rompu une fois, dans une relation pour laquelle je me suis niée (comportement, apparence, mise en sourdine de mes désirs et choix) , aussi longtemps que j'ai été capable de le faire (et ça représente environ 8 ans de ma vie...). Je l'ai fait avec difficulté, parce que je n'ai pas eu a combattre un seul individu, mais toute sa famille avec. Ca a été plus qu'une déchirure, un trou béant, non pas a cause de la rupture en elle même (j'étais arrivée au bout d'une histoire enfermante) mais aussi parce que j'y ai perdu la garde de mon fils. Parce que je vivais avec une femme.

La seconde histoire, j'ai vécu avec une personne en recherche de l'amour exclusif, qui impliquait que je reste auprès d'elle a chaque seconde. Pas de vie personnelle pour moi, et aussi négation de sa responsabilité dans l'histoire que nous avons vécue. Relation qui s'est terminée peu de temps après qu'elle m'ai trompée avec une nouvelle connaissance....

Si tu as des questions j'essaierai d'y répondre de mon mieux.

C'est un résumé.... Et je ne mentionne que ce que je peut, pour ne pas raviver des souvenirs et une souffrance encore actuelle.
Capricone
Age : 33
Messages : 1624
Date d'inscription : 20/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Lun 26 Nov - 14:19
cameronhayden a écrit:
Si je fais une petite introspection, je me rends compte à quel point je souffre d’abandonite, chaque rupture qui s’est terminée avec des sentiments a été horrible a vivre et à surmonter pour moi, je le vis comme un profond déchirement, ayant la sensation de ne pas être aimable.
Parti de ce postulat j’ai tout essayé! J’ai acheté l’amour, je me suis’ sûr adaptée à l´autre, je me suis oubliée pour l’autre. J’ai changé mon apparence, mis un poil plus de make up, étudié un peu plus la psychologie pour être encore plus à l’ecoute, j’agissais plus en tant que sauveuse qu’autre chose car je ne pouvais pas supporter de voir la femme que j’aime souffrir.

Je sais c’est du lourd!

Les ruptures qui se terminent avec des sentiments sont déchirantes et sont celles qui détruisent le plus parce que comme je te disais plus haut tu as l'impression que l"amour" n'a pas suffit. et on grandit avec une telle idéalisation de l'amour (surtout pour nous les capricornes qui savons être entières et se donner totalement) et tout ça créé une incompréhension totale en toi. C'est cette incompréhension qui te fait passer par tous ses sentiments. Ta logique est complètement en désaccord avec la situation actuelle et tu veux trouver une explication, sauf qu'il n'y en a pas.

Tout ce que je peux t'apporter ce sont des mots parce que pour être honnête y a pas de solutions miracles, juste des pansements qui seront néfastes pour toi avec le temps si tu t'y plonges à fond dedans. En gros tu vas devoir passer par toutes les étapes qui font chier, la colère, le déni, les regrets, les peut être que si peut être - que ça, les larmes, la douleur qui revient en grosse vagues... le besoin de réécrire l'histoire. Mais tu sais quoi ? Il n'y a rien à réécrire, y a de si j'avais fait si ça aurait fait ça c'est arrivé et TOUT ça finit par passer.

Tu as besoin de temps et je peux te promettre que les résolutions qui te semblent nécessaire aujourd'hui n'auront plus d'effets demain. Donc vaut mieux pas prendre des décisions à chaud. pleure quand tu veux pleurer, soit en colère quand tu le sens, laisse sortir tout ce qui est en toi, écrit beaucoup quand ça vient et prend ta moto va faire un tour, si tu peux en parler vas y te gênes pas du tout. Donne toi du temps de guérir de tout ça et de te remettre sur pied. c'est comme avec un deuil. Les explications, les histoires, les exemples, qu'importe, rien de tout ça ne te permettra de trouver la logique que tu cherches et encore moins ne calmera les flots de ton cœur. comme j'ai dit ce sont des pansements, y a que le temps qui te ramènera le sourire.
courage Copains
cameronhayden
Age : 32
Messages : 298
Date d'inscription : 01/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Mar 4 Déc - 23:19
Capricone a écrit:
cameronhayden a écrit:
Si je fais une petite introspection, je me rends compte à quel point je souffre d’abandonite, chaque rupture qui s’est terminée avec des sentiments a été horrible a vivre et à surmonter pour moi, je le vis comme un profond déchirement, ayant la sensation de ne pas être aimable.
Parti de ce postulat j’ai tout essayé! J’ai acheté l’amour, je me suis’ sûr adaptée à l´autre, je me suis oubliée pour l’autre. J’ai changé mon apparence, mis un poil plus de make up, étudié un peu plus la psychologie pour être encore plus à l’ecoute, j’agissais plus en tant que sauveuse qu’autre chose car je ne pouvais pas supporter de voir la femme que j’aime souffrir.

Je sais c’est du lourd!

Les ruptures qui se terminent avec des sentiments sont déchirantes et sont celles qui détruisent le plus parce que comme je te disais plus haut tu as l'impression que l"amour" n'a pas suffit.  et on grandit avec une telle idéalisation de l'amour (surtout pour nous les capricornes qui savons être entières et se donner totalement) et tout ça créé une incompréhension totale en toi. C'est cette incompréhension qui te fait passer par tous ses sentiments. Ta logique est complètement en désaccord avec la situation actuelle et tu veux trouver une explication, sauf qu'il n'y en a pas.

Tout ce que je peux t'apporter ce sont des mots parce que pour être honnête y a pas de solutions miracles, juste des pansements qui seront néfastes pour toi avec le temps si tu t'y plonges à fond dedans. En gros tu vas devoir passer par toutes les étapes qui font chier,  la colère, le déni, les regrets, les peut être que si peut être - que ça, les larmes, la douleur qui revient en grosse vagues... le besoin de réécrire l'histoire. Mais tu sais quoi ? Il n'y a rien à réécrire, y a de si j'avais fait si ça aurait fait ça c'est arrivé et TOUT ça finit par passer.

Tu as besoin de temps et je peux te promettre que les résolutions qui te semblent nécessaire aujourd'hui n'auront plus d'effets demain. Donc vaut mieux pas prendre des décisions à chaud.  pleure quand tu veux pleurer, soit en colère quand tu le sens, laisse sortir tout ce qui est en toi, écrit beaucoup quand ça vient et prend ta moto va faire un tour, si tu peux en parler vas y te gênes pas du tout. Donne toi du temps de guérir de tout ça et de te remettre sur pied. c'est comme avec un deuil. Les explications, les histoires, les exemples, qu'importe, rien de tout ça ne te permettra de trouver la logique que tu cherches et encore moins ne calmera les flots de ton cœur. comme j'ai dit ce sont des pansements, y a que le temps qui te ramènera le sourire.
courage Copains

Merci pour tes paroles réconfortantes, on va dire qu'avec l'expérience de la rupture (malheureusement) je sais qu'il n'y a que le temps pour ce genre de blessures, la période était juste très compliquée car beaucoup de choses que nous avions prévu de faire ensemble, difficile de se retrouver seule entourée de gens qui te rappellent sans cesse que oui... elle s'est cassée avec lulu l'ambulancière (ok je suis méchante, mais j'ai droit, pendant deux minutes Very Happy)
L'incompréhension vient surtout du fait qu'elle s'est engagée assez loin avec moi, les mots qu'elle a pu avoir étaient forts et plein de sens. Ceci étant dit aujourd'hui elle en aime une autre et moi je dois faire avec, lui souhaiter beaucoup de bonheur et essayer de faire un travail sur moi même.
Dur aussi de reconnaitre qu'il y a vraiment quelque chose chez moi qui fait fuir, alors qu'au fond, je ne souhaite que le bonheur de l'autre, peut être trop.
Comme tu dis en bon capricorne, j'idéalise l'amour et je n'ai pas envie de perdre cet idéalisme, j'ai envie de rencontrer la bonne personne, de construire, fonder une famille et pouvoir l'aimer sans retenue. Clairement dans cette relation je ne l'ai pas aimée comme je l'aurais voulu, depuis le départ je sentais que quelque chose n'allait pas, je le lui ai dit d'ailleurs, elle le savait et moi aussi, j'ai voulu y croire, croire que j'aurais pu faire la différence, mais non, je savais que sa relation n'était pas terminée et qu'un jour ou l'autre, lulu l'ambulancière gagnerait.
Bien que ce ne soit pas une question de gain, les sentiments ne se maitrisent pas, aussi difficile que ça puisse être à accepter, j'en ai conscience. Mais la trahison, cette sensation d'avoir été prise pour une conne, de sentir qu'elle agit comme si rien n'avait jamais existé entre nous et que ma façon de l'aimer lui a fait peur, ça m'a juste bouffée.
Mais bon, côté positif, elle a maintenu jusqu'au bout qu'elle me trouvait belle... Au moins je n'ai pas tout perdu Very Happy
avatar
Invité
Invité

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

le Ven 14 Déc - 0:40
On se retrouve toutes dans ce que vous dites...
Je n'ai jamais quitté quelqu'un...
Et je pense que si ça devait arriver, ce ne serait pas de gaieté de coeur....

Je crois également comme dit plus haut, quand dans une histoire de rupture il y a deux victimes, ça ne doit pas être évident ni pour l'une ni l'autre...cependant les cas diffèrent, par exemple quelqu'un qui trompe sa femme, si elle se fait quitter, elle l'a cherché, ça ne signifie pas qu'elle mérite ce qui lui arrive mais elle a joué avec le feu...et s'est brûlé...

Quand ma copine m'a quitté, j'ai ressenti beaucoup de mal être...d'incompréhension, de colère,
Mal car je souffrais, j'avais un trou à la place du coeur, je n'avais plus rien en moi, que du vide...
Incompréhension car malgré les bas qu'on traversait, on avait vu pire, et on avait surmonté tout ça, du moins je le pensais, et que quelques temps avant tout allait bien entre nous, on parlait mariage, bébé alors pourquoi?
Colère parce qu'elle m'a dit je t'aime hier et qu'elle me quittait aujourd'hui, colère parce qu'elle n'a pas été honnête avec moi et qu'elle m'avait menti...

J'ai vécu cette rupture comme un naufrage, je dérivais seule dans une barque trouée, et je me noyais...
Dans mon cas, elle m'avait quitté pour un crush pour une hétéro (qui voulait essayer avec une fille), femme plus âgée, divorcé et avec 4 enfants...
Je me suis sentie nulle à ses yeux, que valait nos 10 ans de relation? Rien....?
Je me suis sentie moche à ses yeux face à cette femme...
Je me suis vraiment vue comme de la merde...

Perte totale de confiance en soi, rabaissement total, ne plus s'estimer, penser qu'on ne vaut rien....
J'ai remise en question toute notre relation, je me suis dit que tout a été bâti sur du mensonge...

Voilà comment je l'ai vécu
Mon gros problème, c'est que quand j'aime, je donne tout, j'aime corps et âme la femme qui partage ma vie...elle est mon amour, mon amie, mon amante et quand elle part, je me sens nue, je me sens nulle et faible je ne suis plus rien..
C'est cela mon défaut, de ne pas savoir me protéger assez car l'amour est le sentiment le plus beau mais aussi le plus dévastateur...
Contenu sponsorisé

Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures? Empty Re: Le sujet du jour : Comment vivez vous vos ruptures?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum