Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?
Connexion
Derniers sujets

Partagez
Aller en bas
avatar
Age : 25
Genre : Non-binaire
Messages : 263
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Se sentir hétérosexuel par défaut.

le Jeu 11 Oct - 18:13
Les témoignages de femmes mariées ou en couple avec des hommes depuis des années, qui "découvrent" leur homosexualité sont légions. Pourtant, rare, si ce n'est inexistant, sont les témoignages de femmes en couple avec des femmes depuis des années qui découvrent leur hétérosexualité.

L'hétérosexualité serait-elle donc une norme si forte et établie qu'on en vient à se persuader d'être attirée, ou amoureuse d'un homme, et même, d'avoir envie de lui? Comment est-ce possible de se mentir à soi-même à ce point pour correspondre à une norme? A quel point une norme peut-elle nous impacter au point que nous nous cachons inconsciemment la vérité? Combien de femmes qui se définissent aujourd'hui hétérosexuelles, ignorent en fait tout de leur sexualité et de leurs attirances et ne le découvriront qu'à 30, 40, 50, 60 ans?

Avez-vous déjà remis en question votre homosexualité ou pensé être attirée par les hommes? Comment avez-vous pu comprendre quel était votre orientation réelle? Ou pourquoi doutez-vous aujourd'hui?
avatar
Age : 25
Genre : Non-binaire
Messages : 263
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Se sentir hétérosexuel par défaut.

le Jeu 11 Oct - 18:20
La majorité des femmes avec qui j'ai été en relation sont des femmes qui se définissaient hétérosexuelles, jusqu'à ce qu'elles se sentent attirées par moi et qu'elles découvrent le sentiment amoureux, en comprenant qu'elles n'avaient jamais éprouvé d'attirance ou d'amour pour les hommes, et qui ont fini par découvrir leur homosexualité. Pour certaines, au point même qu'elles ont réussit à se persuader d'être attirée ou amoureuse puisqu'en couple, puisqu'elles n'avaient connu que ça. Je pense que ce n'est pas anodin puisque j'ai moi-même longtemps refouler mon homosexualité en me persuadant être attirée par les hommes.

J'ai donc refoulé mon homosexualité par le passé, en réussissant à me persuader d'être attirée ou amoureuse d'homme, au point que je vivais des relations avec eux. Puis je me suis affirmée dans mon homosexualité quand j'ai compris ce qu'était réellement l'attirance, l'amour. Pourtant, quelques mois maintenant en arrière,  j'ai douté. Je me suis demandée "Est-ce que tu es vraiment homosexuelle et pas bisexuelle?" parce que je suis devenue plus féminine, et que j'ai connu une nouvelle période où l'attirance des hommes s'exprimaient de plus en plus à mon égard. Et inconsciemment, je me disais que je devais forcément -un peu- être attirée par les hommes, en tant que femme, comme je le ressentais quand j'étais jeune. J'associais des qualités (beau, intelligent, drôle) à des attirances possibles.

J'ai voulu en avoir le coeur net, alors j'allais vers des hommes et j'en ai rencontré un plus particulièrement, que je trouvais beau, attachant, drôle, intelligent, et même, avec qui j'avais envie de faire des câlins. Mais à chaque fois qu'il cherchait à se rapprocher de moi sensuellement, sexuellement, qu'il me faisait part de son attirance, je bloquais et n'arrivais pas à déterminer si j'avais envie ou non. J'ai connu une longue période où je ne savais plus ce qu'était l'attirance, à me prendre d'angoisse parce que, je ne savais pas si oui ou non, j'étais bisexuelle.

C'est quand j'ai fini par vouloir me "forcer à essayer" pour obtenir réponse, que je l'ai invitée à passer la nuit chez moi pour, ne le cachons pas, baiser, que je me suis rendue compte que vraiment, je n'étais pas attirée, ni par lui, ni par les hommes... parce qu'à aucun moment j'ai eu envie de lui ou de son corps, et que j'éprouve la même chose pour tous les autres hommes. Puis que je retrouvais le corps d'une femme et là.. tout était clair.

Il m'arrive encore aujourd'hui ponctuellement de me sentir "attirée" par un homme, par sa beauté, son humour, son intelligence, son corps musclé ou sa bienveillance envers moi. Sauf que j'en viens à me rappeler constamment que ce n'est pas ça, l'attirance, et que ce ne sont en fait que des qualités que je lui attribue.

Je trouve ça oppressant, terrible, même, de me dire que l'hétéronorme soit à ce point véhiculé que des femmes en viennent à se forcer à avoir des relations pour correspondre à un pur conditionnement de l'esprit. Qu'elles en viennent à se persuader que "mais si, c'est ça l'amour", que des médecins en viennent à leur proposer des lubrifiants parce qu'elles ne parviennent pas à être excitée sexuellement par leur homme... De savoir qu'il existe tant de personnes malheureuses, homme ou femme, qui ne pourront jamais vivre pleinement leur sexualité et leurs sentiments amoureux.

Ce sujet juste parce que, ça me révolte profondément.
avatar
Localisation : angers
Age : 25
Messages : 4890
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Se sentir hétérosexuel par défaut.

le Jeu 11 Oct - 18:52
Je pense, avant tout, que ce n'est pas un effet "femme homosexuelle", mais quelque chose qui arrive dans tout ce qui est "hors norme" soit disant.

Un homme qui aime les hommes aura souvent ce même positionnement et dans beaucoup d'autres cultures ou domaines, ce sera la même chose.

C'est n'est pas l'amour qui de nos jours est normé, mais la vie. Et c'est dommage, oui, car du coup quand on est pas dans les normes, on tente d'y être, par "simplicité", alors que finalement, le plus simple c'est d'être soit même et heureux(ses) Smile
Contenu sponsorisé

Re: Se sentir hétérosexuel par défaut.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum