Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Partagez
Aller en bas
FFDT
Age : 44
Messages : 840
Date d'inscription : 24/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime...Moi non plus Empty Je t'aime...Moi non plus

le Mar 31 Juil - 20:03
L'amour est le plus puissant des carburants.

Il est commun aux relations amoureuses et amicales. C'est lui qui les motive. Pour l'une et l'autre, bien que sa forme soit un peu différente, son essence reste la même.
Pourtant, force est de constater que les vraies amitiés, bien souvent, survivent au temps bien plus facilement que ne le font les relations amoureuses, bien qu'elles soient intenses, passionnelles, sincères etc...
On a beau être la plus "souple" des personnes, on a, je crois, souvent plus de tolérance, de patience et de bienveillance à l'égard de l'ami, que de l'être aimé.
Selon vous, qu'est ce qui rend la relation amoureuse plus fragile que l'amitié ?
Qu'est ce qui fait qu'on pardonne davantage aux potes qu'à l'amoureuse ?
Pourquoi, puisqu'il s'agit d'amour dans les deux cas, attendons nous davantage, ou autrement, de chérie ?
Pourquoi ce qu'on accepte avec le sourire chez l'ami nous est intolérable chez notre amoureuse ?
Et enfin, selon vous, qu'est ce qui fait la grande différence entre amour amoureux et amitié, indépendamment de la dimension charnelle ?

Si ces questions viennent régulièrement visiter vos petits crânes, je vous invite à venir y poser ici vos réflexions.

cat
fennec
Age : 46
Genre : Trans
Messages : 2090
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Mar 31 Juil - 20:57
il me semble que dans l'amour on expose plus volontiers et plus profondément ses failles et ses vulnérabilité. quand le contacte est de l'ordre de l'intime (en plus de l'intimité sexuel) on respire du même mouvement. après il y a la façon dont on s'aime soi et la projection qu'on a sur l'autre (les problèmes irrésolue de l'enfance)

une psy m'a dit un jour qu'un couple c'est avant tout deux névrose qui cohabite ...

ensuite et pour finir, nous sommes dans une société consumériste qui nous apprend à consommer et qui nous apprend l'individualité. en parallèle tu pose les images de walt disney avec ses princesses et les vieux compte de nos grands parents tous ponctués d'un "et il véccurent heureux et eurent beaucoup d'enfants".

personne ne nous apprend à grandir.
personne ne nous apprend à devenir parent. chez la plus part de ceux que j'ai croiser et avec qui j'ai eu une discutions sur le sujet le thème qui revient c'est la transmission. oui mais la transmission de quoi mis à part des gènes (d'ailleurs je note à l'instant le jeux de mot les gènes et la gène ... Sad ) on n'est plus dépositaire d'un savoir et tout le monde est remplaçable. on est plus qu'un numéro de secu bon à payer des impôt ...

peut être que si on réapprenait à respirer, et à devenir des êtres humains, on redécouvrirait la valeur de la vie et du même coup l'amour.
(je dis ça parce que dans mon métier, je constate qu'écraser des animaux sur la route est devenu un sport national. à mes yeux ce comportement n'est pas anodin)

ce n'est pas à proprement parler une réponse mais c'est ce que m'a inspiré ton questionnement
lilith
Age : 46
Messages : 17257
Date d'inscription : 02/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Mar 31 Juil - 21:07
Il y a, je pense, et ceci dans l'inconscient, une notion de possession de l'autre dans l'idée de l'amour amoureux. Cette notion n'existe pas dans l'amour amitié. On attend de l'autre dans l'amour amoureux qu'il nous aime totalement, sans conditions, sans différences.... On parle bien de chercher l'âme soeur, dont on ne supportera pas le moindre écart, la moindre trahison.
On attend de l'être aimé qu'il nous ressemble, voire qu'il s'adapte a nous. On cherche presque un autre soi, qui comprendra, sera là, ne faillira pas....
Ca, c'est je pense une sorte d'idéal ancré dans l'inconscient. Que ce soit familial, culturel, religieux, cette idée du couple est là. N'être qu'un, indivisible, unis.... Je ne peut aimer qu'un être qui est parfait...
Chez les amis, on accepte qu'ils soient différents de nous, on pardonne leurs défauts, on encourage leur indépendance. Tout ça parce qu'on les aime dans la diversité qu'ils apportent dans nos vies. Une diversité qui bien souvent dans la cellule familiale (et on parle bien de cellule....) n'a pas sa place. Ce n'est moralement ou mentalement je ne sais pas, pas acceptable qu'un membre de cette cellule soit différent, il doit être comme nous puisque de notre cellule..... C'est ainsi je crois que sont conditionnés les êtres. Je pense que c'est fait tout a fait inconsciemment vraiment.... Mais un schéma inscrit dans notre éducation nous demandera plus d'efforts pour le défaire.
Je pense avoir été conformée ainsi. Mais ma vie m'a aussi appris a dépasser parfois ce schéma. Je ne prétendrais pas que j'ai totalement réussi a en sortir, mais je pense un peu.

Voilà ce que j'ai pu poser comme réflexions. S'il y a autre chose j'y reviendrai. Et je précise que c'est juste mon avis.


Edit: je précise que mon avis a pu être influencé par mon vécu..... Je n'en fait en rien une vérité universelle Smile
Lord
Administratrice
Localisation : Belgique
Age : 30
Genre : Extraterrestre
Messages : 1450
Date d'inscription : 05/09/2011
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.plur-ielles.com

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Mar 31 Juil - 21:27
Très bon sujet Smile.

Même si je suis globalement d'accord avec le fait que l'on ait "naturellement" un plus haut niveau d'exigence envers le/la partenaire qu'avec l'ami.e, je pense que tout dépend des gens, du contrat et des tempéraments, de la conception qu'a chacun de ce qu'est l'amitié et la relation amoureuse et que donc, cela varie.
Mais, dans l'ensemble, je dirais que ce qui fait la différence est le niveau d'implication émotionnelle.

Si une amie m'appelle au coeur de la nuit et qu'elle commence à m'insulter en me disant que je suis une mauvaise personne, je vais essayer de comprendre ce qui lui arrive (émotionnellement et physiquement [abus d'alcool ? Substances ? Est-ce qu'elle va bien?]), je vais faire le schéma dans ma tête des dernières interactions et des éléments de ma vie qui me lient à elles à travers d'autres personnes pour essayer de comprendre pourquoi elle en arrive à cette réaction et, in fine, si rien ne ressort de cet échange et qu'on est toujours dans l'agressivité, je vais prendre du recule, raccrocher peut-être et voir le lendemain ce qu'il en est lorsque ça se sera calmé. Si celle qui serait ma copine m'appelle dans pareille circonstance et produit la même action, j'aurai beaucoup moins de sang froid, moins de recul et serai surement beaucoup plus focalisée, car l'implication émotionnelle et la proximité n'est pas la même.

Une personne que l'on aime d'amour est (communément) quelqu'un avec qui nous partageons la sphère la plus intime, les moments les plus privés, parfois les choses les plus secrètes que l'on a en soi. On peut le faire également avec un ami mais la relation n'est pas la même (on n'est, en principe, pas aussi souvent exposé à/on n'échange pas autant avec ses amis qu'à sa partenaire, on ne fait pas les mêmes choses, on ne partage pas les mêmes projets). Progressivement, tandis que la confiance s'installe, on s'abandonne, on donne à l'autre une place privilégiée dans son existence et de fil en aiguille, on l'envisage, jour après jour, comme un.e ami.e très (très) particulières.
Il y a, dans le fait d'être ensemble, le plan (plus ou moins explicite, plus ou moins abouti, sur une durée plus ou moins longue en fonction des couples) de construire quelque chose en commun. Ça peut être quelque chose de léger et de très agile comme quelque chose de beaucoup plus impliquant en fonction des attentes de chacun.e, du temps qui passe, etc. Mais en tout cas, on souhaite continuer à s'aimer et se suivre. Et dans ce que je viens de dire, il y a un mot-clé, à mon sens, dont le poids est plus lourd dans une relation amoureuse que dans une relation amicale : l'attente.

Si l'on s'envisage dans le temps avec quelqu'un, avec une implication sur plusieurs aspects (en énergie, en temps, en argent (pour se voir, par exemple), que sais-je encore), sans calcul, on en à peu près la pareille en retour : c'est une question d'équilibre. Et c'est aussi ce qui peut amener que l'on pardonnera moins à l'amante qu'à l'amie avec qui l'implication est moins élevée. Ainsi, si pour une raison ou pour une autre, la copine d'Unetelle (qui vit une relation à distance avec sa copine, mettons) l'informe en dernière minute qu'elle ne pourra pas venir pour le weekend, Unetelle sera bien plus émue à l'annonce de l'information que si cela avait été sa vieille pote toulousaine dont elle a toujours su qu'elle n'était pas la reine de l'organisation...

Alors, pour la raison de la fragilité de la relation amoureuse par rapport à l'amitié, je crois qu'il y a deux facteurs... D'abord, je crois qu'il y a une dimension émotionnelle et puis ensuite, une dimension sociale. La dimension émotionnelle, c'est que les sentiments sont très forts, l'implication émotionnelle est plus élevées, les attentes sont là, ce qui signifie aussi que les blessures peuvent s'avérer plus profondes (raison pour laquelle on dit qu'aimer, c'est prendre un risque). Face à cela, on peut comprendre que les ruptures amoureuses soient plus fréquentes et "définitives" que les ruptures amicales. Deuxième aspect, la dimension sociale est liée à la société de consommation dans laquelle nous sommes et qui offre un choix sans précédent de "conquêtes potentielles",... ce qui ne favorise paaaas plus que çaaa les valeurs d'engagement long-terme, de témérité et de résilience dans le couple, je dirais. En témoigne les chiffres assez parlant des divorces, par exemple (qui ne sont évidemment pas tous pour cause de violences conjugales). L'idée, alors, qu'une histoire d'amour est aussi une relation qui nécessite un certain "entretien" et renferme une certaine dose de "défi" et que ce n'est, de facto, pas que des jours qui chantent, devient un peu moins séduisante et/ou acceptable et ça peut fragiliser, je crois, au niveau macro, les relations d'aujourd'hui.

Voilà, je crois que j'ai un peu brossé toutes les questions Smile.

_________________
Aucun chemin fleuri ne conduit à la gloire.
Seed
Localisation : Ailleurs.
Age : 27
Genre : Extraterrestre
Messages : 265
Date d'inscription : 13/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Mar 31 Juil - 22:11
Pour moi, la grande différence entre les deux c'est tout simplement qu'en amour, tu veux construire quelque chose de durable avec cette personne, et que tu vas passer beauuucoup de temps avec elle. Ça implique forcément une certaine "exigence" de base, parce que tu sais très bien ce qui pourrait ( ou non ) marcher.
Et cette exigence implique également qu'on pardonne moins facilement, parce qu'on s'est fixé un idéal qui n'est pas atteint ( ce que je n'approuve pas, mais passons ).

Un ami, on ne vit pas h24 avec lui, on ne fait pas de projets de vie avec lui, donc même s'il a un comportement qui nous fait rire sur le coup mais qu'on ne cautionne pas forcément, on s'en fiche un peu. Si c'est celle que tu aimes qui fait la même chose, tu as cette notion de durée de vie ensemble qui fait que tu préfères mettre les choses au clair tout de suite, histoire que ça ne se répète pas.

Après, il faut savoir doser l'exigence... Et c'est je pense, le plus compliqué ! Est-ce bien, déjà, d'en mettre sur les épaules de quelqu'un ? Certaines diront que oui, d'autres que non... Personnellement, j'opterai pour un juste milieu. Après, chaque relation, qu'elle soit amicale ou amoureuse, est différente... Et certaines personnes sont autant exigeantes en amour qu'en amitié, parfois même plus en amitié qu'en amour. Mais au delà de ça, au final, c'est surtout la force des sentiments que tu ressens qui joue beaucoup. Et en général, ils sont beaucoup plus forts en amour qu'en amitié ! Ce qui explique aussi pas mal de choses, quand tu ressens tout dix fois plus fort, que ce soit dans la déception ou dans le bonheur.

Edit : du coup, je rejoins Lord pour la dimension émotionnelle !
avatar
Invité
Invité

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Jeu 16 Aoû - 21:12
J'avais écrit un truc super long, super intense. Et j'ai viré la page. Par inadvertance. Ca fait 2 fois. Je crois que je ne dois pas répondre à ce topic.
De toute façon, comme tout a été dit, je vais poser un François Valéry <3

Night
Localisation : Stras'
Age : 26
Genre : Extraterrestre
Messages : 38
Date d'inscription : 14/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Jeu 16 Aoû - 21:53
16/08/18
Aurèle STARK

PARTIEL DE PHILOSOPHIE SENTIMENTALE


NOTE :   / 20



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
1 - Selon vous, qu'est ce qui rend la relation amoureuse plus fragile que l'amitié ?
2 - Qu'est ce qui fait qu'on pardonne davantage aux potes qu'à l'amoureuse ?
3 - Pourquoi, puisqu'il s'agit d'amour dans les deux cas, attendons nous davantage, ou autrement, de chérie ?
4 - Pourquoi ce qu'on accepte avec le sourire chez l'ami nous est intolérable chez notre amoureuse ?
5 - Et enfin, selon vous, qu'est ce qui fait la grande différence entre amour amoureux et amitié, indépendamment de la dimension charnelle ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Durée de l'épreuve : 2h00


Questions 1, 2, 3 et 4 :

Une relation amoureuse induit un véritable don de soi et une acceptation de l'autre qui, en plus, se veulent entiers et totales. Dépouiller l'être de ses défenses physiques et psychologiques pour n'y voir que son essence même. C'est bien ça l'amour n'est-ce pas ? Il ne reste pas grand chose pour se défendre, c'est un suicide à retardement et la nature est tellement bien fichue qu'elle nous incite à aimer ça. Mais ça c'est le cours d'anatomie et de chimie. Quoi qu'il en soit, on donne littéralement son coeur, son corps et plus important encore, son âme. C'est ce point là qui, même si notre côté nyan-nyan nous fait croire que c'est une force indestructible, rend les relations amoureuses fragiles. Parce que l'amour nous rend faible psychologiquement et physiquement, c'est la réalité lorsque l'on prend du recul. Ce qui est triste, c'est qu'on s'en rend toujours compte après une rupture ou quand on doit ramasser les potes à la petite cuillère. C'est le seul moment où l'on est lucide de l'état amoureux.

De l'autre côté, l'amitié, même si on peut s'y livrer complètement et aveuglément, ne fait pas appel à la notion d'autodestruction : on ne prend pas un risque démesuré, on prend un risque inconsciemment calculé. Si l'on montre ses faiblesses à nos amis, ce n'est pas pour qu'ils nous mettent à nu d'eux mêmes. On maîtrise ce qu'on veut ou non leur montrer, selon la gradation de confiance. C'est pour leur montrer nos faiblesses et attendre d'eux une compréhension et peut-être même des conseils. Un ami n'est pas obligé d'accepter nos défauts, il est là pour nous soutenir malgré ces défauts.


Question 5 :

On peut avoir des sexfriends, donc le côté charnel n'a rien à voir avec l'amour. M'enfin passons !
La seule différence entre l'amour et l'amitié c'est la spiritualité. Le level le plus haut de la sainte trinité CORPS - COEUR - ÂME. L'âme c'est ce qui fait qu'on est nous, dépouillé de tout ce qui influe notre attitude, nos interactions, notre manière d'agir, de penser, de s'habiller, etc. Ciao les codes de la société, ciao le regard des autres. Seul juge ? L'être aimé. On attend juste qu'il nous prenne tel qu'on est avec nos qualités, nos défauts. Avec nos atouts, nos petites attentions, nos particularités. Mais aussi avec nos peurs, nos angoisses, nos tics, nos mauvais côtés. L'amour, au sens spirituel, c'est de l'abnégation.

...Alors c'est quoi l'vrai souci dans cette merde sans nom qu'on appelle l'Amoûûûûûr ?

L'Amour ne se fait pas avec demi-mesure. L'Être Humain, si.



NdA : Vous inquiétez pas, j'ai eu un 4 coef. 8 en philo. Mais j'ai eu mon BAC quand même !   Twisted Evil
NdA 2: J'adore varier la présentation de mes réponses.  Cool


Dernière édition par Night le Jeu 16 Aoû - 21:59, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Jeu 16 Aoû - 21:57
J'insiste.

Shirahoshi
Localisation : Petit coin de paradis Auvergnat
Age : 25
Genre : Extraterrestre
Messages : 245
Date d'inscription : 16/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Ven 17 Aoû - 2:23
Mouahahahahaha, merci Darkstaar et Night, vos posts sont tout simplement magnifiques ! Mdr

Aurèle, si j’étais prof (et fort heureusement, je ne le suis pas x) ), je te donnerais 20/20 direct ! (Sisi, tu l'aurais eu avec mention" très bien" ton bac avec moi ! ). Mais j'avoue ne pas être très objective, ta réponse à la question 5 me prend par les sentiments... Tu parles de spiritualité, je ne peux qu'aimer !

Voilà voilà, ce sera ma courte et inutile participation a ce topic, pourtant fort intéressant, mais tout est dis, alors bon...
avatar
Invité
Invité

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Lun 20 Aoû - 16:59
Je suis en grande partie d’accord avec ce que tu écris Night, toutefois je veux ajouter quelque chose par rapport au don de soi.
L'état amoureux rend dépendant en effet, mais la relation amoureuse durable repose sur deux individualités avant tout. C'est le choix libre de partager sa vie, mais en aucun cas on ne doit faire total don de soi. La seule personne à qui on appartient c’est soi-même. Aimer n'implique pas de n'être plus que cela. C'est en s'aimant soi et en étant bien campée sur ses jambes qu'on peut aimer l'autre. Avec le devoir envers soi-même de garder toujours son propre équilibre.
Sheena.
Localisation : Montpellier
Age : 21
Messages : 262
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Jeu 23 Aoû - 2:51
Je vois que tout ce que je pensais a été expliqué plus haut.

En réponse simplifiée j'aurais dit :

En amitié, je te donne un morceau de moi.
En amour, je te donne mon âme.

Et, tout être humain sait qu'il n'y a pas plus fort que l'âme d'une personne. C'est ce qui est magnifique dans l'amour, c'est que l'on se livre totalement, sans barrières, sans frontières. Néanmoins, c'est aussi ce qui nous détruit... En réalité, je pense que l'amour est le seul sentiment qui sait nous rendre vivant et mort à la fois.
missie58
Age : 32
Messages : 15
Date d'inscription : 22/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

le Jeu 23 Aoû - 20:17
pour moi c'est la peur ,
une amie est là si tu es malade, ,fatiguée ,de mauvaise humeur, triste elle te connait par coeur et t'aime sans condition.
quand on aime on se lance ,on quitte tout parfois dans l espoir que ca vaille la peine ,dans l espoir que ce sera le beau grand amour que l on attend on met beaucoup trop de pression a notre reussite conjugual qui nous rempli de doute, de questions et qui au final gache tout
Contenu sponsorisé

Je t'aime...Moi non plus Empty Re: Je t'aime...Moi non plus

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum