Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?
Connexion
Derniers sujets
Yuri, shoujo AiAujourd'hui à 17:43Sheena.
Horloge baragouineuseAujourd'hui à 16:05Capricone
Comme une envie de...Aujourd'hui à 16:03Capricone
coucou par iciAujourd'hui à 16:02Capricone
Qui est la suivante ???Aujourd'hui à 15:27lilith
écrire un mot ....Aujourd'hui à 15:00lilith
suite logiqueAujourd'hui à 14:55lilith
Craquer ou pas ?Aujourd'hui à 14:51lilith

Partagez
Aller en bas
avatar
Age : 25
Genre : Non-binaire
Messages : 275
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Le premier pas.

le Sam 17 Mar - 1:11
Pas le premier pas sur la Lune, mais presque. Pas le premier pas dans l'inconnu, mais pire. Ce qu'on pense connaître, prévoir d'avance, ce qui nous fait et font peur.

Cette fille vous plait. Genre vraiment. Ce pas, faut le faire. Vous le savez. Vous le faites ou pas? Vous vous êtes engueulés avec votre ami(e) que vous aimez plus que tout, vous savez que vous avez déconné, que c'était con, pas très grave. Ce pas vous avez envie de le faire mais mais... vous le faites ou pas? Vous cherchez à accomplir un rêve, mais, faute de ne rien faire, rien ne se réalise. Ce pas encore... c'est difficile, de peut-être échouer. Ou réussir. Vous le faites ou pas?

Le premier pas, c'est apprendre, réapprendre à marcher. Les pieds l'un devant l'autre, qui sait, l'un en croche-pied. Aller de l'avant. Prendre le risque de se retrouver de l'autre côté d'une frontière. LA frontière. Qu'on ne connait pas. Peu. Ou trop.

Faites-vous le premier pas? Peu? Rarement? Beaucoup? Êtes-vous l'incarnation de la réserve ou celle de la spontanéité? Êtes vous pétrie d'égo? Avez-vous peur de vous blesser, de vous tromper? Prenez-vous le risque d'être agréablement surprise? Ou désagréablement déçue? Et qu'est-ce que vous ressentez, durant ce premier pas? De l'excitation? De l'angoisse? De la peur? De l'incertitude? De l'insolence? De la volupté? De l'extase? De l'émoi?
avatar
Localisation : angers
Age : 25
Messages : 4926
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le premier pas.

le Sam 17 Mar - 2:10
Sur le plan sentimental, j'ai de gros soucis pour faire le premier pas, genre, je ne l'ai jamais fait.
Attendre quelqu'une dans le couloir en pensant oser dire quelque chose sans y parvenir est déjà pour moi un grand exploit ^^


Dans la vie de tous les jours tout dépend, je m'affirme difficilement au début, il me faut du temps pour être à l'aise avant de. Sauf si je ne dois pas recroiser les personnes, ou qu'elles n'auront pas forcément d'impact dans ma vie.

Bref, j'suis une trouillarde tant que je ne suis pas à l'aise ou qu'on ne parle pas de mes sentiments Very Happy
avatar
Localisation : Petit coin de paradis Auvergnat
Age : 25
Genre : Extraterrestre
Messages : 225
Date d'inscription : 16/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le premier pas.

le Mer 6 Juin - 0:40
Sujet fort intéressant sur lequel je tombe !

Merci Mrs.Robot Wink

Alors alors, vaste sujet tout de même donc je vais juste parler de mon expérience si non je risque d'être très longue...

Personnellement, j'ai toujours eu un gros blocage pour faire le premier pas, surtout quand il s'agit d'avouer mon attirance a quelqu'un. Je pense que ça vient de mon enfance, quand j'avais environ 6 ou 7 ans, le garçon pour qui je craquais n'a pas voulu jouer à "attrape bisous" avec moi parce que j’étais "trop moche" selon lui. Et là c'est le drame... Grosse blessure de l'enfant-moi :s Après ça, j'ai toujours attendu que ce sois l'autre qui fasse le premier pas. Ça a marché un temps. A chaque fois qu'une personne me plaisait, je finissais avec, sans avoir besoin de faire ce premier pas. C’était top. Jusqu'au jour où... cette femme, au boulot... mystérieuse et inaccessible... Je ne connaissais rien d'elle et j'en suis tombé follement amoureuse... Sauf qu'elle n'avait pas l'air de capter quoi que ce sois des signaux que j'essayais de lui envoyer et qu'en plus elle paraissait plutôt réservée et pas du tout du style a faire le premier pas. Presque une année comme ça... C'est long... Ou pas... En tout cas je me suis rapidement dis que sur ce coup là, la vie voulait me donner un coup d'pouce: "T'as un blocage ? Ben vas-y, débloque-le ! Je t'en donne l'occasion". Et là tu réponds "Merci la vie !! =D...heuuuum...ou pas" quand tu vois que c'est genre méga trop la galère de passer par dessus tout ça. Et puis, ce beau jour de début avril, je me suis finalement lancé ! J'ai sorti ma phrase le plus vite possible pour ne pas bégayer et pour abréger un max le moment gênant. Ce que j'ai ressenti ? De l’excitation, de la joie, de la honte, de la peur, de la détermination et de l'incertitude en même temps, peu être même un peu d’adrénaline et j'en passe... Oui, tout ça en même temps. Et c’était top. C'est ça VIVRE ! Si c’était à refaire, je le referais, et le referais encore ! Il a fallu attendre mes 24 ans pour que je passe par-dessus ce blocage grâce à elle et je suis très heureuse et fier de pouvoir dire que c'est derrière moi. Bon, tout n'est pas réglé non plus parce qu'après le premier pas faut faire les 3eme, 5eme, etc... pas xD Mais je me sens encore un peu plus à l'aise avec moi-même et avec les gens depuis que j'ai fait ce premier pas, et c'est déjà bien.

Bref, tout ça pour dire que les premiers pas, c'est la vie !!! Je pense sincèrement qu'il faut prendre le risque de se tromper, d'être déçue, d'être blessée... pour pouvoir être agréablement surprise, heureuse et émerveillée.
avatar
Localisation : Rennes
Age : 30
Messages : 747
Date d'inscription : 09/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le premier pas.

le Mer 6 Juin - 12:07
Shirahoshi, les enfants sont parfois tellement méchants entre eux, c’est impressionnant !

Le fameux premier pas, jamais facile celui-là. Voui
Sur le plan sentimental avant de penser à faire le premier pas vers une autre personne, c’est déjà un premier pas vers moi-même que je dois faire. En général je mets beaucoup de temps à être certaine de ce que je ressens : est-ce que je suis en train de tomber amoureuse ? est-ce que je suis réellement attirée par cette personne ? est-ce seulement une attirance physique ou intellectuelle ? est-ce plutôt de l’ordre de l’amour ou de l’amitié ? A bien y réfléchir je me demande si ce n’est pas juste un mécanisme de défense que j’ai mis en place suite à des années passées à craquer sur des hétéros. Et puis bon, si je m’engage, ce n’est pas qu’à moitié, alors je préfère prendre le temps d’être sûre de moi.
Par contre, une fois que je suis certaine que oui cette femme me plaît et que je voudrais vraiment qu’il se passe quelque chose entre nous, là je fonce. Bien que d’un naturel plutôt timide et réservée, je ne suis pas assez patiente pour attendre qu’on fasse le premier pas vers moi, alors je prends sur moi, j’affronte ma peur du rejet et je me lance. Ce n’est pas forcément joli joli, c’est hésitant, balbutiant, ça ne ressemble en rien aux belles phrases que je m’étais préparées dans ma tête, mais au moins le pas est fait ! Ce que je ressens alors ? De la peur et de l’angoisse à 90%, mais aussi de l’espoir, de la joie et puis une toute petite pointe de fierté (youhou j’ai réussi à vaincre ma peur !). Que la réponse soit celle que j’espérait ou non, au moins je ne regretterai pas de ne pas avoir agi.

Sur une autre note, concernant le premier pas je suis bien contente d’être lesbienne. Quand on est une femme hétéro je pense que l’excuse « C’est à l’homme de faire le premier pas » doit être un peu trop facile à sortir, excuse certes stupide et désuète mais bien pratique j’imagine. En tant que lesbienne je ne peux pas me servir de cette excuse, ça m’oblige à agir, et ça c’est plutôt positif.


Et d’un point de vue non sentimental, si quelque chose me tient vraiment à cœur, je ferais mon possible pour l’obtenir, alors ce premier pas je le fais. Je crois que ma peur du regret de ne pas avoir tout tenté est plus forte que ma peur de l’action en elle-même. Very Happy
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 13/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le premier pas.

le Mer 13 Juin - 21:38
Je l’avoue le premier pas je l’ai jamais vraiment fait mais il y a 2 ans j’ai rencontré cette femme qui me rend complètement dingue. Mais putain je suis tombé amoureuse d’une femme exceptionnelle magnifique intelligente au regard bleu persan une femme marier
Age : 25
Messages : 12
Date d'inscription : 17/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur

le premier pas

le Ven 17 Aoû - 23:07
Je pence que je suis alaise en fonction de la situation, si je doit aborder une fille dans un bar ou restaurant peut importe car je le trouve jolie j'aurais beaucoup de mal à le faire.
Par contre si on ce donne rende vous via un site de rencontre, enfin que la rencontre et prévu la je serais alaise et pourrais discuter facilement.

Je trouve que pour aborder une fille cela et plus difficile dans l'imprévue parfois surtout si on doit l'aborder en première.
avatar
Age : 41
Messages : 85
Date d'inscription : 25/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le premier pas.

le Lun 29 Oct - 1:16

Quand une rencontre est totalement spontanée durant une soirée ou autre , le premier pas s'effectue avec des regards ou une petite galanterie en lui servant un verre par exemple et la discussion s'enchaîne petitement.. pour ça j'en suis assez capable et gère la situation . Par contre faire le premier pas pour dévoiler un quiconque sentiment m'est quasiment impossible dû à mon côté timide , donc je préfère qu'on vienne vers moi et de la je me sentirai plus relaxée et prête à en faire à mon tour deux pas !
avatar
Localisation : IDF 77
Age : 37
Genre : Extraterrestre
Messages : 82
Date d'inscription : 29/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur

le 1er pas

le Lun 29 Oct - 17:40
ha c'est une jolie chanson de Claude-Michel Schönberg - Le premier pas (1974) :

Un peu vieux pour bcp d'entre vous mais tellement belle...

Voila ça résume tout! des premiers pas j'en ai fait plus d'un dans ma vie et cela m'a apporté deux belles histoires d'amour de 6 ans...

Alors aujourd'hui personnellement, malgré mon tempérament extraverti et mes facilités relationnelles, j'aspire à ce que l'autre fasse pour une fois ce 1er pas, et goûter ainsi au plaisir de ne rien contrôler, lacher prise et se laisser courtiser pour le meilleur ou pour le pire lol.

La peur n'évite pas le danger, alors prendre le risque peut valoir le coup! L'amour, "le vrai" et le bonheur, se choisissent, mais dépendent de ce 1er pas !

Alors pour les plus timides et réservées, voici un juste conseil: suivez votre coeur, lui seul et l'émotion qu'il dégage vous dira si vous devez y aller ou non!
avatar
Age : 46
Genre : Trans
Messages : 1994
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le premier pas.

le Mar 30 Oct - 8:17
Mrs.Robot a écrit:
Le premier pas, c'est apprendre, réapprendre à marcher. Les pieds l'un devant l'autre, qui sait, l'un en croche-pied. Aller de l'avant. Prendre le risque de se retrouver de l'autre côté d'une frontière. LA frontière. Qu'on ne connait pas. Peu. Ou trop.

Faites-vous le premier pas? Peu? Rarement? Beaucoup? Êtes-vous l'incarnation de la réserve ou celle de la spontanéité? Êtes vous pétrie d'égo? Avez-vous peur de vous blesser, de vous tromper? Prenez-vous le risque d'être agréablement surprise? Ou désagréablement déçue? Et qu'est-ce que vous ressentez, durant ce premier pas? De l'excitation? De l'angoisse? De la peur? De l'incertitude? De l'insolence? De la volupté? De l'extase? De l'émoi?

il y a un titre de film que j'aime beaucoup : aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie.
et puis il y a ce cri de guerre : vers l'infini et au-delàààààààààààààààààà !!!
et puis il y a aussi cet adage abeille : aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur
(d'ailleurs souvent les gens pensent que cet adage abeille est d'ordre sexuel mais pas du tout. dans la vie faut avancer en prenant le meilleur de tout. parce que le mauvais il y en a partout mais c'est à soi de fixer le regard sur ce qu'on veut garder, ce qu'on veut devenir et ce qu'on veut faire de notre vie.

pendant des années je suis resté bloqué dans ma vie sans arriver à avancer. aujourd'hui que j'ai résolu le problème et que j'ai trouvé la clef de mes entrave, j'ai aussi compris que la vie c'est le mouvement. le bonheur c'est quelque chose qui se construit et dont on est responsable. nombreux/se sont ceux et celle qui attendent qu'il tombe tout cuit dans le bec. en mm temps c'est le terrible reflet de ce que la société fait de nous ; des êtres passif en attente d'un miracle et se reposant sur les autres.
tout le monde peut se tromper mais rien n'est figé. par contre il ne faut pas brimer les autres pour nos propre erreur. si tu pose quelque chose sur quelqu'un : ton amour, ta confiance ou quoi que ce soit, ne t'en prend qu'à toi si ça s'écroule. rien n'est immuable et c'est criminel d'enfermer les gens dans ce qu'on crois. pour le coup je cite un joli proverbe chinois : "la confiance de l'oiseau ne réside pas dans la branche sur laquelle il se perche mais dans sa capacité à volé " et l'un des problème de la société est là : on a tendance à poser les choses à des endroits impromptu et après on s'étonne que des catastrophe arrivent et après on en veut au monde entier pour ses faiblesse et on se jure que c'est fini pour toute la vie et qu'on rédimera à jamais l’élan vital qui nous pousse et on souffre en se mortifiant. (je suis passé par là)

aujourd'hui je suis responsable de ma vie. bon certes il y a des endroits ou je ne suis pas encore à 100% mais je reviens de loin, alors je fais preuve de bienveillance envers moi car je compte bien évoluer suffisamment pour arriver à mes faim
(désolé mais le jeu de mot était trop tentant, du coup je le laisse)

je sais pas si ça répond à la question mais c'est ce que m'a inspirer le poste de départ. je reviendrais lire plus en profondeur parce que là je réagi du tac au tac et je crois que je suis en retard pour mon taf. mais c'est passionnant comme question cheers
Contenu sponsorisé

Re: Le premier pas.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum