Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Partagez
Aller en bas
avatar
Age : 45
Genre : Trans
Messages : 1964
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

aimer ?

le Lun 14 Aoû - 11:36
je voudrais partager cette citation que j'ai trouvé et vous demander votre avis.

- il est sécurisant, profondément gentil ...
- tu me donnes envie de te secouer comme un prunier pour te sortir de ta foutue routine ! on ne partage pas sa vie avec quelqu'un parce qu'il est gentil, mais parce qu'il vous fait vibrer, rire, parce qu'il vous emporte sans vous retenir, parce qu'il vous manque même quand il est dans la pièce d'à côté, parce que ses silences parlent autant que ses conversations, parce qu'il aime vos défauts autant que vos qualités, parce que quand le soir en s'endormant on a peur de la mort, la seule chose qui vous apaise c'est d'imaginer son regard, la chaleur de ses mains. voilà pourquoi on construit sa vie avec quelqu'un, et si ce quelqu'un est gentil, alors tant mieux, c'est un plus mais seulement un plus !

(apparemment c'est extrait d'un livre mais je ne sais pas lequel)

Invité
Invité

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 13:58
Salut, bon je me suis inscrite juste pour te répondre en fait Smile

Je pense que l'on peut y voir deux formes d'amour, qui en fait ne me semble pas comparable. Quand on dit "je t'aime" par exemple, j'y voit deux orientations possibles.Il peut s'agir d'un sentiment. On peut aimer tout le monde, c'est constant. En revanche, il y a également le "je t'aime' qui attrait aux émotions. Là, il s'agit pour moi d'un état emotionnel qui lui est furtif ou du moin dont la seule constance est le mouvement.

Volontairement, je prends la liberté de ne pas assimiler cet extrait au "je suis en couple par habitude mais blasée de ma situation!" parce que là il ne s'agit plus d'une conversation sur l'amour. C'est moin joli non?

J'assimilerai donc le premier interlocuteur à ma première interpretation du "je t'aime". Il est posé, paisible et presque intellectuel. Il ne necessite pas de grandes explications ou arguments, car il se suffit à lui-même par sa constance. D'où la probable difficulté à l'argumenter.Comment définir et poser des adjectifs sur quelque chose de constant? Il me semble accepté tel quel et c'est tout.

Comme dit plus haut le second "je t'aime" est plus fougueux, instable. C'est celui de l'etat émotionnel. Je SUIS amoureux!L'etat amoureux s'eloigne de l'intelligence emotionnelle, il se rapprocherai plus d'une emotion mentalisée. Le mental joue sur le corps, les petits papillons dans le ventre, l'etat orgasmique rien qu'en pensant à l'autre.. toussa toussa ça par du mental pour moi. C'est psychosomatique. C'est pourquoi en tant qu'emotion exacerbée, sa réponse part dans tous les sens. Il est guidé par la passion, une émergence créatrice, un panel d'emotions qui forcément sont en révolte face à la constance. Elle, assimilée à la routine je pense.

Ce qui est amusant, c'est que l'être passionné de la conversation ne conçoit pas que l'on puisse privilégier les sentiments aux émotions. Finalement, il semble avoir plus d'oeilleres que celui qu'il accuse. Privilégier l’état émotionnel ne veut pas dire qu'il cultive "plus" le sentiment d'aimer. Ça relève peut-être même plus d'etre "amoureux de l'etat amoureux". Et à l'inverse privilégier le sentiment d'aimer ne veut pas dire que l'on ne vit constamment sans emotions amoureuses.

Finalement je pense que dans le cadre du couple, il n'y a pas de règles ou de comparaisons à faire. Ce n'est pas parce que je vis dans l'intensité et la fougue, que ma relation a plus de valeur que la tienne ; et que mon avis à plus de légitimité que le tient. Ce n'est pas parce que je suis dans la constance sécurisante que ma relation est plus profonde ou élévatrice que la tienne...et ainsi de suite..

En fait, je pense que quand on est dans la béatitude émotionnelle ou d’exacerbation de sentiment quels qu'ils soient , l'égo a tendance à prendre le dessus et nous laisser croire que ce que l'on vit est plus "méritant" (au sens de mériter plus d'attention), que ce que vit l'autre. On n'est plus dans la véritable reconnaissance de ce que vit l'autre puisque ce que l'on vit nous semble avoir plus de "valeur". L'important c'est juste d’être bien, non? De ne manquer de rien. Si je suis bien en cultivant mon sentiment d'amour, c'est ok. Si je suis bien en cultivant mon état amoureux, c'est ok!

Ce qui m''amuse c'est que dans notre parcours, on est pour beaucoup passé par l'expérimentation où l'on privilégie un compagnon de route qui soit notre meilleur ami. Puis où l'on privilégie un compagnon de route qui soit mon meilleur amant.Donc pour beaucoup on a jonglé entre sentiment et émotions, dansé entre l'un l'autre ou les deux, alors à quoi bon juger celui qui ne cultive pas son couple comme nous?!
Personnellement j'orai pu repondre comme les deux interlocuteurs à differents moments de ma vie. Mais aujourdhui j'ai juste un profond respect et de la gratitude pour chacunes de ces rencontres, sans besoin de comparer ou valoriser l'une de mes relations.

Voilà ce que m'evoque ton extrait de conversations Smile
Bonne journée!
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 14:24
Notion 1: elle ( la personne ) aime son côté pratique. 
Ça la regarde.


Dernière édition par Karolinah le Lun 14 Aoû - 16:28, édité 2 fois
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 14:31
Notion 2: de quoi l'autre se  mêle?! Après tout,  si  ça lui convient. ..
Ou alors la seconde personne est jalouse?. ...


Dernière édition par Karolinah le Lun 14 Aoû - 16:25, édité 1 fois
avatar
Age : 25
Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 15:00
Je rejoins assez l'analyse de Justecommeca. Dans le sens où je vois dans le second interlocuteur un amour-dépendance, qui ne reflète pour moi pas l'amour que l'on porte pour quelqu'un, mais pour le sentiment amoureux.

"parce qu'il vous manque même quand il est dans la pièce d'à côté"
"parce que quand le soir en s'endormant on a peur de la mort, la seule chose qui vous apaise c'est d'imaginer son regard, la chaleur de ses mains."

La dépendance est ici. La personne a besoin de l'autre pour exister, constamment, même "quand il est dans la pièce d'à côté". Elle n'existe donc pas par elle même, ne se réalise pas par elle-même. C'est une relation de domination-soumission.

"voilà pourquoi on construit sa vie avec quelqu'un, et si ce quelqu'un est gentil, alors tant mieux, c'est un plus mais seulement un plus !"

Ici je vois l'amour idéalisé. C'est à dire qu'on ne se préoccupe pas réellement de ce que l'autre est pour l'aimer, mais les sentiments qu'on éprouve envers lui. En un sens c'est vrai, on n'aime pas quelqu'un parce qu'il est "gentil", mais parce qu'il provoque quelque chose en nous. Même si on le trouve con parfois. Sauf que le personnage lui dit ce qu'il provoque: il le/la sécurise. Se concentrer uniquement sur ce que l'autre nous procure comme sentiments amoureux plutôt que ce qu'il est en tant qu'humain et ce qu'il apporte à la relation (et ce qu'on donne ensemble), c'est encore une fois plus de la dépendance aux sentiments amoureux que chercher à "construire une relation", contrairement à ce qu'elle raconte.

Pour la première interlocutrice:

- il est sécurisant, profondément gentil ...

On ne connait pas le contexte dans lequel c'est dit. Est-ce qu'il/elle répond à "Pourquoi l'aimes-tu?"? Il n'empêche qu'elle arrive à poser des mots sur ce qui lui plait chez l'autre, ce qui lui apporte de bénéfique et de bien. Ce qui irrite, peut-être, le deuxième interlocuteur, c'est que plutôt que de parler des émotions, de la passion, que cet homme lui procure, il lui parle d'un point de vue plus pratique, plus rationnel, plus réfléchi.

Et puis, quand on lit les deux personnages parler, on dirait que le premier est en couple, a une relation dont il peut parler, alors que le deuxième est dans le fantasme et est seul, célibataire, et projette sur l'autre quelque chose qu'il n'a pas. La relation qu'il décrit parait bien trop idéalisée et fantasmée, ça ne s'appuie sur rien de concret.

P.S: Si c'est un livre, ce doit être un roman de gare, de type Marc Levy, Twilight ou 50 nuances de grey. EhEh
Age : 40
Messages : 44
Date d'inscription : 26/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 15:51
Échanges passionnants !
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 16:03
Comme tu as dis Mrs.Robot :
"Se concentrer uniquement sur ce que l'autre nous procure comme sentiments amoureux plutôt que ce qu'il est en tant qu'humain et ce qu'il apporte à la relation (et ce qu'on donne ensemble),"
Je n'avais pas vu ca sous cet angle, mais il est vrai que le second interlocuteur semble beaucoup plus tourné vers lui même en fait.

"la seule chose qui vous apaise c'est d'imaginer son regard" rejoint bien l'idée de dépendance et par conséquent de manque d'amour propre également..
avatar
Age : 30
Messages : 251
Date d'inscription : 20/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 18:45
Punaise mais je connais ça je suis incapable de dire où je l'ai lu/entendu mais, j'ai l'impression de l'avoir lu ou entendu récemment en plus ça m'énerve de pas retrouver, comme quand on a un mot sur le bout de la langue...j'espère que j'hallucine pas sinon je vais chercher longtemps lol

Bon voilà c'était juste pour dire ça puisque Justecommeca et Mrs.Robot on, je trouve, parfaitement répondu flower
avatar
Localisation : Ile de France
Age : 39
Messages : 591
Date d'inscription : 28/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 19:04
C'est apparemment un extrait d'un livre de Marc Levy : https://audreyreadings.wordpress.com/tag/une-autre-idee-du-bonheur/
avatar
Age : 30
Messages : 251
Date d'inscription : 20/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 19:11
Roh bah alors là...j'ai jamais lu la moindre ligne de Marc Levy (enfin si du coup lol), tu l'avais lu où Renarde ?
avatar
Localisation : Saint-Malo
Age : 29
Messages : 85
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.lejournal-dezeckiel.com/

Re: aimer ?

le Lun 14 Aoû - 19:38
De lire cet extrait et d'apprendre par la suite qu'il s'agit d'un livre de Marc Levy me conforte dans mon choix de ne jamais lire ce mec ! Mrs.Robot explique parfaitement ce que j'ai ressenti en lisant le court dialogue entre les deux personnages, en tous points. Rien a ajouter.

Un jour, au coin Espace Culturel du centre commercial E.Leclerc, j'ai taquiné une vendeuse. "Euh... excusez-moi, il semble y avoir erreur. Vous avez placé Guillaume Musso et Marc Levy dans le rayon littérature..." Elle n'a pas compris et m'a jeté un regard noir.

J'ai lu un livre et demi de Musso, sous conseil de ma sœur. L'appel de l'Ange et la moitié de Central Park seulement, parce qu'insupportable. Personnages clichés à 300%. Pas de style d'écriture selon moi. Il ne suffit pas de savoir mener une intrigue de A à Z pour être un bon auteur.
C'est juste mon avis. Bien entendu, je ne tyrannise pas les lectrices de Musso et Lévy. Je les laisse tranquille...
avatar
Age : 25
Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 12:11
Ezeckiel a écrit:Un jour, au coin Espace Culturel du centre commercial E.Leclerc, j'ai taquiné une vendeuse. "Euh... excusez-moi, il semble y avoir erreur. Vous avez placé Guillaume Musso et Marc Levy dans le rayon littérature..." Elle n'a pas compris et m'a jeté un regard noir.

Haha, j'adore ! EhEh
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 12:25
Je trouve ça dommage, ce mépris vis à vis de certains auteurs populaires. Personnellement je ne lis pas ce genre de littérature, mais elle peut être un accès à la lecture pour certains. Qui sait, peut être qu'après avoir lu tout Musso, puis tout Lévy, puis tout Coelho, ces lecteurs s'attaqueront-ils peut être à du Gaudé ou du Pennac (;
Il n'y a pas de sotte façon de se mettre à la littérature.
avatar
Localisation : angers
Age : 25
Messages : 4858
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 12:35
Genre moi, je les ai tous, dans ma bibliothèque.
C'est léger et agréable à lire, il peut y avoir de très beaux thèmes abordés, comme "les enfants de la libertés".
J'ai aussi du Barjavel et du Agatha Christie et j'aime découvrir des livres qui te donne plus de frissons, comme j'aime juste lire pour lire Smile
avatar
Localisation : Saint-Malo
Age : 29
Messages : 85
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.lejournal-dezeckiel.com/

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 12:41
Si de lire ces auteurs permets à certaines personne de se familiariser avec la lecture, tant mieux. Pour moi, ce n'est en rien de la littérature. Avis totalement subjectif. Par contre j'ai essayé. Je suis curieuse. Même chose pour Coelho : J'ai lu un livre et demi. Toujours pas de style d'écriture. Ici les personnages ne sont pas clichés mais alors... Aleph, par exemple : Prétentieux ! L'histoire tourne autour de l'auteur. Il a le bon rôle dans toutes situations. C'est Dieu !
Des clients chez Emmaüs me réclament parfois ces auteurs. Nous avons, bien entendu, beaucoup de leurs bouquins puisqu'ils sont populaires. Je leur indique le rayon sans me permettre la moindre réflexion ni jugement. Mais au Leclerc, je n'ai pas pu m'empêcher. J'aime l'humour.
Quand on n'aime pas quelque chose au point que cela crée un dégoût en nous, il naît justement le mépris. C'est un sentiment comme un autre. Il n'a pas à être tabou. Du moment, comme je l'ai dis, que je n'emmerde pas les lectrices de Musso, Lévy et Coelho.
avatar
Age : 25
Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 12:56
Moi j'aime bien ton humour Ezeckiel! Puis je pense la même chose que toi. Un accès à la lecture, pourquoi pas, mais ce n'est pas pour autant que ce genre d'auteur fait découvrir ce qu'est la littérature. Ce serait comme dire que Jul ou Maître Gims est un accès à la musicologie. Ils ont un succès qui me dépite et qui masquent les vrais trésors artistiques, c'est un abrutissement culturel. Si je veux lire pour lire, je prends ma boîte de céréale.
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 13:03
Certes, à chacun sa forme de snobisme (:
Personnellement c'est plutôt le fait d'acheter ses livres chez Leclerc que je ne comprends pas Razz
avatar
Age : 45
Genre : Trans
Messages : 1964
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 13:10
moi j'ai du pif gadget dans ma bibliothèque des du picsou magazine. c'est pas très élaboré mais ça a l'avantage de mettre le pied à l'étrier.

pas taper, je sors ! EhEh
avatar
Localisation : Saint-Malo
Age : 29
Messages : 85
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.lejournal-dezeckiel.com/

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 13:22
Je ne pense pas qu'il y ai quelque chose à voir avec du snobisme dans nos façons de réagir. Ce n'est pas comme si je n'aimais pas ces écrivains juste parce qu'ils sont populaires. Il existe d'ailleurs de la littérature que je n'apprécie pas, bien que remarquablement bien écrite. Affaire de goûts.

J'écris quelque part "Bientôt, on nommera Cyril Hanouna au ministère de la Culture. L’hilarité sera de montrer son cul. L’intelligence sera de le vendre."

Je ressens du mépris pour cet animateur. Maintenant, quand je me retrouve dans un salon où 5 personnes regardent avec plaisir Touche Pas à Mon Poste, je ne fais aucune réflexion. Car je n'ai pas la prétention de détenir le monopole du bon goût. Encore moins de leur dicter quelle utilisation de leur télécommande ils doivent faire, dans leur propre maison. Si je croisai ce mec dans la rue, je passerai mon chemin. Je n'irais pas lui cracher du venin à la tronche.
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 13:41
Tu extrapoles et amalgames. Il y a chez Hanouna une vulgarité et une absence de savoir-vivre qui n'ont rien à voir avec la qualité des écrits de Musso ou Lévy. Il ne s'agit pas de la meme forme de médiocrité controversée.
Bref. Je pense que ces petits auteurs, tout comme ce cher Maître Gim's, se destinent à un certain public, qui a droit à une forme de reconnaissance (oui il s'agit d'auteurs, et de musique, meme si ça ne fait pas l'unanimité!), et il est bien évident que personne ne songe à les ériger au même rang que Dostoiewski ou Chopin. Ça s'appelle la diversité.
Par ailleurs la littérature que tu n'apprécies pas, par affaire de goûts, reste de la littérature. Tu n'en dénigres pas la nature ni l'auteur, si?
avatar
Localisation : Saint-Malo
Age : 29
Messages : 85
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.lejournal-dezeckiel.com/

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 14:03
Je n'extrapole et amalgame nul part. Je n'ai pas comparé Monsieur Hanouna à Musso, Lèvy ou Coelho. J'ai comparé mon sentiment de mépris et ma façon de le gérer fasse aux gens. Nuance.

Non. Je ne dénigres pas la nature ni l'auteur des littératures ne me touchants pas. Leur différence selon moi, avec Musso par exemple, c'est qu'ils ne risquent pas de tirer le cerveau humain vers le bas !

Encore une fois : Avis totalement subjectif. Mon avis n'en a pas moins le droit d'exister et d'être exprimé sans que ça parte en polémique ou que j'ai à m'en justifier pendant 20 ans.
avatar
Age : 25
Messages : 240
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 14:10
Le snobisme c'est de croire que la littérature (Dostoïevski, puisque tu le prends en exemple) est uniquement réservée à une élite (ou snobinard), à un petit groupe d'intellectuel et de considérer que le petit peuple est trop con pour savoir le lire, l'apprécier, qu'ils ont besoin de quelque chose de plus "léger", qu'il n'y a rien dans la littérature qui puisse faire l'affaire, et qu'ils vont nécessairement se rabattre sur des romans plus "accessibles", donc soit disant, plus facile à lire, moins exigeant, donc, fait pour leur petit cerveau. C'est en faisant passer la littérature comme quelque chose de compliqué, d'intellectuel, de chiant et rasant, qu'on empêche des gens "lambdas" de s'y intéresser. Hors, il y a tellement de diversité dans la littérature que chacun pourrait trouver chaussure à son pied, pour peu qu'on estime que c'est accessible à chacun. Moi je pense que le petit peuple y a parfaitement accès, que ce n'est pas une question d'accessibilité ou de goût pour la lecture, et que non, ce n'est pas parce que tu n'as pas 140 de QI et que tu n'es pas un intellectuel que la littérature (ou Chopin, tiens) n'est pas fait pour toi. Mais on est globalement dans une période d'abrutissement culturel qui est largement valorisé, et on cantonne "un certain public" à de la médiocrité.
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 14:17
C'est très bien que tu aies exprimé ton avis (: ça nourrit les discussions et c'est intéressant.
Je te remercie pour cet échange.

Mrs Robot: je suis entièrement de ton avis. Les grands classiques n'appartiennent pas à une élite spirituelle et intellectuelle, heureusement! Quant à la société actuelle qui "abrutit" et tire vers le bas, je ne suis pas tout à fait d'accord. Il appartient à chacun de zaper sur Arté, ou d'aller faire une expo plutôt que de regarder des divertissements à la télé. Encore une fois c'est accessible à tous, et c'est bien (:
avatar
Localisation : Saint-Malo
Age : 29
Messages : 85
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.lejournal-dezeckiel.com/

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 14:29
Mrs.Robot. Je suis l'illustration parfaite de ce que tu décris. Je suis ouvrière d'usine, n'ayant en poche qu'un BEP Maintenance Industrielle. J'ai des lacunes en orthographe, je ne suis pas très cultivée et j'écris quand-même. Je n'ai laissé personne baliser ce dont à quoi j'ai le droit d'accès ou pas.

Le snobisme, c'est mon ancien animateur d'atelier d'écriture à Saint-Malo. Un ancien journaliste Ouest France à l'international et éditeur chez Bayard Presse. Lui, n'ouvrira JAMAIS un bouquin dit populaire qui ne soit pas de la littérature. Par principe ! Seul les critiques médias comptent à ses yeux. Il est condescendant avec les ouvriers, les paysans. Métier manuel = débile. Éducation, savoir vivre = études supérieurs. Il confond intelligence et culture. Quand j'ai débarqué en jean troué dans son atelier, constitué de retraités, femmes de médecins, commerciales, artistes etc... j'étais l'OVNI qui s'est forcément trompé de salle. Il m'a avoué avoir pensé ainsi, plus tard autour d'une bière.

J'ai arrêté de le fréquenter à cause de ce snobisme incurable, justement.

Concernant l'abrutissement. Je suis désolée que ça ne soit pas une fable, une légende urbaine. Je te fais ici le rapport véridique d'une conversation ayant eu lieu avec cet ancien prof, un jour qu'il tentait de m’initier à l'écriture d'articles :

- Un journal fonctionne par effet entonnoir. But principal : Vendre. Il faut attraper un maximum de lecteurs avec un bon titre. On appelle ça une "accroche". Ici, c'est un article sur les huîtres. Ce qui intéresse le lecteur : ce qu'il va se mettre dans la panse à Noël ! Tu as mis en avant le problème de mortalité des huîtres lié à une algue envahissante, on s'en fout ! C'est le contraire : ça doit être en fin d'article seulement, et une seule ligne.
- Je ne suis pas d'accord avec vous. Je pense que les gens sont capables de s'intéresser à autre chose que de remplir leur estomac et que l'information sur les algues peut les interpeller.
- Peut importe. C'est le journal qui décide de l'importance des choses. Il faut considérer le lecteur comme un débile. S'il reste une poignée des personnes intelligentes en fin de lecture de l'article, qui lisent le passage sur les algues, tant mieux. Mais il faut savoir que la masse qui achète le journal est bête, a besoin d'accroches simples et primaires. Ils ne sont pas exigeants, ne lisent jamais le journal en totalité. Il faut leur donner une information rapide et courte, à leur niveau. Aller au principal !


Je n'ai jamais écris pour un journal. Je ne le ferai jamais. D'ailleurs je suis mauvaise en journalisme. Je te passe ici d'autres conversations où il m'explique comment, par élitisme, on obtiens à Paris un logement de 100m² pour seulement 400€ de loyer. Immeuble à la base destiné à des logements sociaux. Ses voisins étaient tous journalistes ou magistrats. Pendant que des familles entière à faibles revenus avec enfants, dorment dans la rue.
avatar
Localisation : angers
Age : 25
Messages : 4858
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 15:09
J'en ai cramé mes courgettes en te lisant Sad

Je pense que ce n'est pas parce que les médias "principaux" tentent de faire de l'audience, de vendre, qu'il faut les suivre. C'est le libre-arbitre aussi. S’intéresser un minimum pour croire un peu plus loin que ce que je peux lire.

Quelqu'un qui lit, qui écoute la musique ou qui aime l'art, même si, pour certains, ce ne sont pas les plus belles œuvres, s’intéresse tout de même. il a sa propre culture artistique que d'autres n'auront sûrement pas

Puis on peux aimer différents styles aussi, on appelle cela la diversité, il faut de tout pour tout le monde. Une expo sur le street art en intéressera certains plus que moi, pourtant je serai ravie de la découvrir, tout comme un opéra, ou une œuvre plus historique, qu'importe Smile
avatar
Localisation : angers
Age : 25
Messages : 4858
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 15:12
Et si on veux rebondir sur le sujet initial, j'ai lu cela, ce matin :

" votre génération à la liberté sexuelle.Mais pas celle d'aimer. C'est l'amour qui est devenu tabou"
Eva Lilouz, sociologue
avatar
Localisation : Saint-Malo
Age : 29
Messages : 85
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.lejournal-dezeckiel.com/

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 15:17
Moox. Je suis d'accord. C'est aux gens de se battre pour ne pas se laisser dicter ce à quoi ils doivent s’intéresser. Je montre juste par cet exemple, que la tentative d'abrutissement volontaire existe bel et bien et ne relève pas de la paranoïa.
avatar
Age : 45
Genre : Trans
Messages : 1964
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Mar 15 Aoû - 16:03
quand je suis tombé sur cet extrait, je l'ai d'abord trouvé plaisant à lire. limite inspirant et puis très vite, j'ai été contrarié. mais de quoi je me mêle ??? qui est donc cet auteur pour decidé de ce qu'on doit éprouver pour vivre avec quelqu'un. tout le monde n'a pas le goût de la passion et des fois il arrive que la passion n'ai pas de goût pour la personne que nous sommes.  

ce qui m'a interpelé dans ce texte, c'est qu'il fut un temps ou on racontait des histoires aux enfants. ces histoires sous forme de compte et légende avaient pour but de nous enseigner des choses ou juste pour nous distraire. ainsi l’odyssée d'Ulysse nous enseigne à demi mot les danger et merveille du contour de la méditerranée quand blanche neige et les 7 nains (par exemple) conte grivois, nous font découvrir les plaisirs des gang bang. (et oui, c'est un conte pour adulte) puis progressivement, les contes devinrent de simple passe temps expliquant aux petites filles, principalement; qu'elles seront les princesses de leurs logis et que le nec plus ultra dans la vie d'une fille, c'est de fonder un foyer et de pondre des enfants.
mais voilà qu'avec cet extrait, si chouette semble t il de prime abord (oui parce qu'en fait, moi je m'en fout de l'auteur. on ne retiens pas un livre mais des extraits parce qu'ils sont significatifs) on voudrait décider pour nous (moi) de la façon dont j'aime.

bin moi je n'aime pas que l'autre me manque même dans la piece d'à côté. je refuse ce vide. je préfère quand l'autre m'inonde de son charisme, que l'autre m'interpelle, me bouscule, mais aussi m’enivre.
je préfère ce moment éclatant ou après la rencontre, pleine de sa magie, elle déborde de moi et se multiplie en divers création ou projet ou possible. je préfère qu'elle m'émerveille au point d'attendre avec impatience le petit jour pour partager mille choses, que de fantasmer aux sujets de ses propos !

c'est précisément ce qui m'a fait bloqué. et en survolant vite fais, même si le cheminement de vos pensées vous entraine vers d'autres chemin, j'ai 'impression que vous aussi, le prèt à penser vous casse les pieds, pour ne pas dire autre chose. et ça, ça me soulage.

après, c'est vrai que quand on vie quelque chose, on a pas toujours les mots pour le dire et parfois, c'est agréable de pouvoir trouver un auteur qui l'exprime avec toute l'aisance de sa dextérité.
j'ai vue des extraits de paolo couhélo (désolé pour l'orthographe du nom de toute façon je suis fâché avec l'orthographe donc il me faut bien quelque parenthèse ici et là pour le gifler l'air de rien) et ces extrait m'avaient pertinent sur des bride de ma vie. des choses qu'il m'ait arriver de ressentir, sans pour autant y mettre de mots. j'ai trouvé un de ses bouquins dans un vieille épave abandonné. je me suis dit que je n'irai jamais acheter ses bouquin mais que ça pourrait être chouette de voire si les extraits que j'ai lu corresponde réellement au type qu'il est ou si c'est juste qu'une phrase tiré de son contexte peu parfois être lumineuse sans que le contexte d'où elle provient ou son auteur ne le soit pour autant.
avatar
Localisation : Quelque part dans ce monde
Age : 45
Messages : 1148
Date d'inscription : 19/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Jeu 17 Aoû - 18:44
Ben moi je lis SAS ... Pas d'amour, ni de citation...que du cul et de l'espionnage ....Twisted Evil
Mon avis Renarde, puisqu'à la base c'est ce que tu  demandait, ces petites phrases qui parlent d'amour ne me déplaisent pas, elles ne sont pas adaptés à tous, chacun vit l'amour de manière différente et on est bien d'accord sur le fait que ça n'est qu'un récit et non une leçon sur la façon dont on doit aimer.
Donc à chacune d'y trouver ou non sa définition de l'amour! Voui
Et pour te rassurer....je suis très fâchée avec l'orthographe et la conjugaison aussi malgré mes nombreuses lectures... et si ça peut t'apporter qlq chose Question
l'écrivain c'est Paulo Coelho, j'aime beaucoup ses bouquins (meuuh nan je lis pas que SAS). Ses romans sont emprunts de philosophie de vie et qui ont souvent fait écho avec des moments de ma vie. Wink
avatar
Age : 45
Genre : Trans
Messages : 1964
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Jeu 17 Aoû - 19:52
Amoureux  t'es excellente Louize !! Amoureux
Localisation : Meaux
Age : 29
Genre : Cis
Messages : 160
Date d'inscription : 17/05/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://toiles-s-ferriol.skyrock.com/

Re: aimer ?

le Jeu 17 Aoû - 22:19
Métier manuel = débile. Education, savoir vivre = études supérieur

C'est quelque chose que j'ai souvent entendu moi. Les gens pensent qu'on est soit manuel, soit intellectuel. Et que si ont est manuel, on est forcément stupide.
Pourtant la vérité est tout autre. De nombreux surdoués sont manuels. On peut parfaitement être manuel et intellectuel. De même qu'être manuel, intellectuel et avoir de la culture. Ou être intellectuel et ne pas avoir de culture. Les capacités intellectuels et la culture sont deux choses différentes.
Issue de la filière pro, on m'a souvent regardé de haut, notamment les littéraires. Certaines étaient surprise de constater que j'avais un minimum de cultures et dans divers domaines en plus. Encore une fois on tombe dans un préjugé.

Pour en revenir au sujet, je dois avouer que je ne suis pas très fan de Lévy non plus. J'ai bien essayer d'ouvrir un de ces livres un jour, mais j'ai tenue que quelques chapitres. Il a une vision personnel de l'amour. Et on a chacun une vision différentes sur ce sujet là. Certains veulent seulement la sécurité, d'autre recherches le frissons avec son ou sa partenaire, d'autre une stabilité et ainsi de suite. On a tous des raisons différentes d'aimer.
avatar
Localisation : angers
Age : 25
Messages : 4858
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Jeu 17 Aoû - 22:32
C'est un auteur qui traite tout de même de l'amour en son sens large et non forcément comme une relation de couple, pour avoir lu les livres Smile

Après je n'aimais pas mon prof de socio a cause de son côté fils d'ouvrier tu le restera, tout comme j'estime qu'on doit choisir un métier en fonction de ses envies et non de ses capacités Smile
avatar
Localisation : Quelque part dans ce monde
Age : 45
Messages : 1148
Date d'inscription : 19/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Ven 18 Aoû - 0:22
renarde a écrit:Amoureux  t'es excellente Louize !! Amoureux

Fleurs
Localisation : Meaux
Age : 29
Genre : Cis
Messages : 160
Date d'inscription : 17/05/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://toiles-s-ferriol.skyrock.com/

Re: aimer ?

le Ven 18 Aoû - 20:28
j'estime qu'on doit choisir un métier en fonction de ses envies et non de ses capacités Smile

Ca, se serait un monde parfais, mais dans la vérité la société nous impose l'inverse. L'accès au études que je voulais faire m'a été littéralement fermé, bloqué, et j'ai fais ceux à quoi les gens pensais que j'étais la plus doué : le dessin. Mais dans les faits le dessin est pour moi un loisir, j'ai pas la force d'en faire un métier.
C'est bien beau d'avoir les capacités, mais c'est l'envie qui soulève des montagnes, pas nos capacités.
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Sam 19 Aoû - 2:57
Je suis pas sure d avoir tout compris à ta reflexion.. Mais toujours est il qu au dela des facilités ou "predispositions" que l on puisse avoir, j pense que l envie est tout de meme une nourriture essentielle a l apprentissage de nouvelles competences. Meme en prenant des chemins de traverses, surtout en France, on a quand meme enormement de moyens pour ce rapprocher de notre metier "ideal"...certe parfois avec des sacrifices et du courage..mais je trouve qu on a la chance d etre dans un pays ou l on peut concilier reve et realite.
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Sam 19 Aoû - 13:00
Je rebondis sur "aimer son métier " et perso on m'a toujours placée où bon leur semblait,  pareil pour les études. 
Alors que moi je déteste le principe du travail  ( qui en l'occurrence vient du mot latin qui signifie torture ): je veux bien faire un tas de trucs mais pas sur commande,  ni rétribution.
Quelle utopie !
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Sam 19 Aoû - 13:44
EhEh je te charrie mais ce n'est pas parce que l'ethymologie du mot travail est vient de "torture" qu'on ne peu prendre du plaisir à travailler sans être masochiste!
avatar
Age : 45
Genre : Trans
Messages : 1964
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Sam 19 Aoû - 13:46
moi j'aime le principe du travail parce que travailler ça veux dire être inséré dans la société. après c'est sur qu'il faut se retrouver au banc de la société et en souffrance pour comprendre à quel point c'est important.

ceci dit, je regrette que nous n'ayons plus le choix. fut un temps ou je me plais à croire que la vie était possible sans argents et ou faire partie de la société ne dépendait pas d'une rémunération ou d'un compte en banque mais de ce que tu pouvais apporter en terme de savoir ou de dextérité. sachant qu'il était toujours possible de vivre de la chasse, de la cueillette et de l’élevage et que les échanges étaient surement la cerise sur le gâteau.
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Sam 19 Aoû - 15:23
J'ai toujours été dans l'incapacité de m'intégrer quant à moi: et comme j'aime toucher à tout, une spécialisation était pour moi une réduction de mon champs visuel  ( déjà que je suis borgne  EhEh).
En outre j'aime être en apprentissage permanent. 
Sinon,  j'aime à produire aussi bien manuellement qu'intellectuellement et servir aux autres. 
Aussi, malgré mon handicap physique évolutif, je persiste à produire, si bien que parfois les autres et moi-même oublions mon  état. 
Par contre,  je déteste être payée. 
Ainsi, après mes études qui furent des plus atypiques et rapides (je suis toujours pressée en tout^^), j'ai connu une période RSA, où  on a voulu me caser à droite et gauche, en vain.
J'avais des "tuteurs " qui croyaient d'abord que j'avais un poil dans la main qui me servait de canne, et à la longue ils ont découvert que je m'occupais  de ma soeur grabataire et de plusieurs  autres invalides de mon quartier,  à titre gratuit. 
Alors on m'avertit que le Conseil Général et l'Europe ne me versait pas une allocation d'altruisme. 
Et on finit par me faire ouvrir une entreprise d'aides à la personne. 
Et bien sûr,  il me fallait désormais trouver des clients et me faire rétribuer, payer des charges,  des impôts divers et être régie par le RSI. Sad
Parallèlement,  j'écrivais,  et là aussi on me fit comprendre que je devais me faire payer!
Pour moi tout ça,  c'est en effet une torture.
Localisation : Meaux
Age : 29
Genre : Cis
Messages : 160
Date d'inscription : 17/05/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://toiles-s-ferriol.skyrock.com/

Re: aimer ?

le Sam 19 Aoû - 21:44
Karolinah je te comprend parfaitement. J'aime apprendre continuellement et sur mon cv à priori ca fait tache (ca fait la personne qui ne sait pas ce qu'elle veut faire de sa vie), dans les faits, si je sais ce que je veux faire de ma vie, mais c'est pas facile à atteindre. Alors en attendant de percer je cherches plus ou moins tout et n'importe quoi du temps que ca me plaise un minimum que ca me permette d'avoir un cdi au smic qui me permet de me trouver un tit appart pour enfin pouvoir "vivre". Mais là je me heurtes à : "vous n'avez pas 2 ans d'expérience dans le domaine vous ne convenez pas".
Justecommeca, personnellement je trouves qu'en France il est particulièrement difficile d'atteindre son métier idéale. En ce qui me concerne l'éducation nationale m'a carrément amener à l'opposer de mon projet. C'est même pas "si tu veux faire ça, essaye, il faudra que tu face ça, ça et ça" non c'est : "t'y arrivera pas donc va plutôt faire ça".
Puis j'ai souvent l'impression que certains employeur cours après des chimères. Tout est une prise de tête en France : pour trouver un logement il faut avoir un salaire CDI + du smic, pour avoir ce salaire il faut un travail, pour avoir ce travail il faut 2 ans d'expérience minimum (en sortant de l'école très pratique), pour avoir un travail il faut également avoir le permis ET la voiture, mais on fait comment sans salaire ? C'est le serpent qui se mord la queue.
avatar
Localisation : Saint-Malo
Age : 29
Messages : 85
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.lejournal-dezeckiel.com/

Re: aimer ?

le Sam 19 Aoû - 22:26
Amethyyst. La France est un calvaire administratif mais il ne faut pas désespérer. Moi aussi, mon CV fait tache. 2 ans maxi dans la même entreprise. C'est volontaire et je les emmerde.
Il y a trois ans, j'ai réussi à me faire louer mon logement actuel en disant cash à mon jeune proprio lors de la 1ère et seule visite : "Je suis au chômage. Je ne travaille qu'en contrat intérimaire. Pas question de prendre un CDI mais voilà mes 3 derniers bulletins de salaire, récents."
J'ai expliqué que mes paies étaient toujours comprises entre 1500 et 2000€ net suivant où je travaille, qu'au pire j'avais le droit à 1 an et demi chômage à 1300€ net mensuel mais que de toute manière, ça ne m'arrivait jamais de rester sans emploi plus de 15 jours.
Il m'a fait confiance, va savoir pourquoi ? Mon psychanalyste dit que "Je passe bien auprès des gens". Effectivement, j'ai emménagée le 31 août 2014 et j'embauchais le 1er septembre. J'ai trouvé un travail en démarchant les boîtes d'intérim par téléphone depuis la Haute-Normandie, une semaine avant l'emménagement.
Peut-être que je suis chanceuse et je n'oublie pas que si c'est fastoche dans mon secteur d'activité de prendre les trains en marche à l'arrache, il existe des secteurs bouchés et dans lesquels on ne semble jamais faire l'affaire lors de l'entretien. C'est vrai...
avatar
Localisation : angers
Age : 25
Messages : 4858
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: aimer ?

le Dim 20 Aoû - 0:34
Une partie de sproprios ou agences sont bornées, clairement, mais il y en a qui reflechissent un minimum, je me suis pointez avec un 'je suis en arrêt maladie post op puis je serai au chômage" est parti du principe que comme je payais le loyer actuel, je le payerais lui.

Ensuite pour le boulot je pense qu'il y a toujours une solution de se retrouver dans son boulot. j'ai du me reconvertir et j'ai eu la chance inouïe de pouvoir garder un pied dans mon domaine. Mais pour ça déjà il faut savoir ce qu'il nous plait et ce qu'on veux faire de sa vie.

Concernant l'administratif, oui, c'est le bordel, je ne vais surtout pas le nier, mais comme j'explique souvent, ça a le plus d'exister. Ok, je ne rentre dans aucune case et me heurte à des murs, mais quand-même, hors cas particulier, cela existe. en revanche, c'est bien trop complexe. trop nombreuses, avec trop de criteres différents et dossiers qui vont avec, un vrai casse-tête
Invité
Invité

Re: aimer ?

le Mar 22 Aoû - 10:39
Hello Renarde,

Ah ben tout à fait! En théorie, je suis plutôt d'accord, en pratique, c'est un peu plus complexe Smile
Un jour lointain, ou j'ai eu a faire un choix entre le cœur et la raison, une amie m'a demandé pour l'une : "pourquoi tu l'aimes?" J'ai répondu que c'était quelqu'un de stable, d'équilibré, de bien, d'intelligent... Elle m'a posé la même question pour la seconde, ce a quoi je n'ai pas pu trouver de réponse, j'aimais mais je ne savais pas pourquoi, on ne pouvait pas faire plus opposés que cette personne là et moi, ce à quoi elle m'a répondu "l'amour véritable de peut pas s'expliquer" et je la hais pour cette réponse Smile
Contenu sponsorisé

Re: aimer ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum