Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Partagez
Aller en bas
avatar
Age : 25
Genre : Non-binaire
Messages : 275
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

De la théorie au réel.

le Dim 30 Juil - 13:22
Lorsque nous étions enfants, puis adolescentes, nous avions plus ou moins une représentation du monde, grandement influencée par notre environnement, éducation, relations sociales... A l'âge adulte, on se retrouve encore à se confronter des heurts avec la réalité. Comme une incompatibilité, un réveil soudain.

J'ai longuement réfléchi à un mot qui contredirait le mieux le mot "réalité". Ami google m'indique cette longue liste :
   

  • abstraction
  • allégorie
  • apparence
  • attrape
  • éventualité
  • bluff
  • chimère
  • conte
  • duperie
  • erreur
  • façade
  • fantôme
  • fantasme
  • fausseté
  • fiction
  • figure
  • forme
  • idéal
  • idéalité
  • idée
  • image
  • imagination
  • invention
  • irréalité
  • mensonge
  • mirage
  • mystification
  • mythe
  • néant
  • non-être
  • ombre
  • phantasme
  • possible
  • rêve
  • rêverie


La majorité des mots caractérisent une déception, une chute de cette réalité, mais ils n'indiquent jamais le point de départ. Mensonge, tromperie, mirage, erreur, duperie, bluff... Mais comment en arrive-t-on à cette chute? Puis, ce qui relève d'un imaginaire. Un rêve, une invention, un fantasme, le néant... Pourtant, celles que nous avions avait bien une réalité. J'ai donc préféré le mot "théorie", qui suppose une réalité non expérimentée, une supposition, un présupposé de départ à confirmer ou infirmer. Parce que c'est de ça que je veux parler: le manque d'expérience.

Que l'on parle d'amour, d'amitié, de famille, du monde professionnel, de la société, de la nature, de nos combats éthiques, des relations entres les Hommes, de notre place dans ce monde... Du plus grave au moins grave, de l'exceptionnel au banal, quelles sont ces choses que vous imaginiez être, et qui se sont avérées différentes? Quelles ont été vos incompatibilités? Que vous a-on fait croire qui s'est avéré faux ou utopique? Qu'avez-vous cru et que croyez vous maintenant?

Bref, quelles étaient vos hypothèses sur ce monde?
avatar
Localisation : angers
Age : 25
Messages : 4911
Date d'inscription : 29/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: De la théorie au réel.

le Dim 30 Juil - 14:04
Je crois, que ma plus grosse déception fut d'apprendre pour le Père Noël et le même jour, la petite souris, le lapin de Pâques.
Tout simplement parce que ce jour-là, j'ai appris qu'on m'avait menti. Pourtant les occasions de ne pas mentir avaient été la mais je ne sais pas, apprendre que mentir, c'était banalisé, m'a déçu.

Le monde est comme je l'avais imaginé, il est beau. Il faut le prendre avec le sourire, il faut s'accorder avec lui, le respecter. La vie, est rempli de moment de bonheur, des plus anodins aux plus extraordinaires, je trouve cela magnifique.

Nous avons une nature splendide, qui certes, reprends ses droits par moment, mais elle est note hôte, et pas l'inverse, c'est important.

Cepedant, c'est un monde ou il faut se battre aussi. les Lois existent mais sans cesse, sont outrepassées, ou il y a un fossé entre la loi et l'application de la loi.
il y a un fossé dans les injustices, un fossé dans l'entraide et la solidarité. ça m'enerve.


On se fait la guerre, parce qu'on apprends pas du passé. Mais la guerre en elle-même peut reveler le plus beau entre nous.
Le monde m'a appris l'injustice, c'est le sentiment le plus incontrôlable que je connais, voir des gens hors du commun, souffrir autant.
le monde m'a appris l'amour, un des plus beau sentiments, dans son sens large, pas forcément couple, mais l'amour pour une personne, qu'elle devienne ce que tu as de plus cher, l'amour au dela des liens du sang, l'amour comme signe d'amitié profonde.

Depuis enfant, je crois que personne ne peux qu'être mauvaise, que quand on demande pardon,c 'est forcément sincére, et ado, j'ai du lire "les âmes grises", je me suis retrouvée dans ce livre.

Certes, des choses me décoivent enormément dans ce monde,
certes, ma vie est un combat de tous les jours
J'ai appris ce qu'était une passion, un mode de vie, le respect.
j'ai toujours su sourire, et je pense, que c'est la l'essentiel, le bonheur, c'est communicatif.


Utopiquement, j'aimerais que personnes ne mentent, que les gens ne se jalousent pas, s'entraident, et soient ponctuels.
Utopiquement, j'aimerais que tous, dans la rue, on se disent bonjour, qu'on s'entraident rien que de la plus insignifiante des maniéres, mais qu'on le fasse tous. qu'on soit tous avec un métier qui nous plaisent, et surtout, qu'on sache profiter


(je me perds un peu dans ma reflexion, alors je m'arrête la)
avatar
Age : 25
Genre : Non-binaire
Messages : 275
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: De la théorie au réel.

le Dim 30 Juil - 16:57
Voilà un joli message de tempérance, d'empathie, de bienveillance en même temps que de lucidité et de combativité. Merci Moox pour ta réflexion éperdue. I love you
Localisation : Meaux
Age : 29
Genre : Cis
Messages : 161
Date d'inscription : 17/05/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://toiles-s-ferriol.skyrock.com/

Re: De la théorie au réel.

le Dim 30 Juil - 17:18
Sujet intéressant. Des déceptions j'en ai plusieurs. Ca a commencé par le père noël. Il est drôle d'entendre dire partout (les parents, la justice, la religion...) de ne pas mentir et que finalement tout le monde ment.
2eme déception : le je m'en foutisme : au collège on apprends des lois, des valeurs, qui ne sont jamais respecté. Pire tout le monde s'en fou. "C'est comme ça point barre".
3eme déception : l'égoïsme. Quand on est quelqu'un de bienveillant, toujours là pour les autres et que ces derniers ne sont jamais là pour vous, ca vous pousse ni plus ni moins a être également égoïste avec ces personnes.
4eme déception : le syndrome du mouton : pour moi on va dire que pour 70% des gens, on est tous sencer penser pareil, agir pareil, aimer les même choses. Et si ce n'est pas notre cas, on est rejeté. Tolérance zéro. Et si on est loup on nous oblige a devenir mouton.
En bref, j'ai souvent l'impression de naviguer dans un monde où tout s'écroule autour de nous, et personne ne réagit, tout le monde s'en fou, personne ne voit rien. Comme si j'étais entouré d'aveugle. C'est en tout cas ma vision des choses, tout ce qu'on nous apprends, n'est qu'illusion. Ils voient la tolérance, mais il y a que de l'intolérance. Ils voient la vérité, mais il y a que mensonge. Ils voient la paix, mais il y a la guerre. (je vais m'arrêter là car je peux continuer comme ça longtemps)
Invité
Invité

Re: De la théorie au réel.

le Lun 31 Juil - 3:32
Je n'ai jamais cru au Père Noël,  et je crois n'avoir jamais eu d'illusions.
Je n'ai jamais été enfant.
Aussi,  quand me sont arrivés des trucs vraiment dégueulasses, jeune,  loin de m'avoir terrifiée,j'ai réussi à aller de l'avant,  comme si je savais depuis toujours que les adultes n'étaient pas fiables.
Donc, quand ce que l'on suppose le plus horrible qui puisse arriver à un enfant m'est tombé dessus ,  je n'ai pas été réellement surprise.
C'était une saloperie de plus, et il fallait faire avec.
Quand on nous faisait réaliser des objets pour les fêtes de Noël, je le faisais mais je me demandais bien comment les autres pouvaient croire à ce simulacre.
Pourtant,  chez moi Noël c'était sacré, comme St Nicolas.
D'ailleurs,  comme ma petite soeur qui a un retard intellectuel a toujours cru à ce mensonge,  j'ai toujours joué le jeu.
Et même maintenant je continue à faire semblant, pour ne pas briser ses illusions à elle.
En revanche, il m'arrive de croire que tout ce qui m'arrive au quotidien est faux, irréel, comme si j'étais plongée dans une sorte de coma qui expliquerait pourquoi j'anticipe tout ce qui m'arrive de mauvais.
avatar
Localisation : Utopia
Age : 26
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: De la théorie au réel.

le Lun 31 Juil - 19:36
Je n'ai jamais perçu la découverte du mythe du père Noël comme une trahison. Déjà, je n'étais pas très dupe en voyant que les cadeaux étaient emballés dans le même papier acheté quelques jours avant par mes parents. Quand on m'a appris que c'était eux, en fait, les Père Noël, j'ai plutôt eu honte des caprices que j'ai pu faire quand je n'obtenais pas ce que j'avais commandé. Je ne comprenais pas pourquoi, ni pourquoi les copains/copines avaient parfois des choses beaucoup plus chouettes que moi...
Par contre, ce qui m'a déçue dans cette découverte, c'est de comprendre que la "magie" n'existait pas. Du coup j'ai commencé à me méfier de toutes les formes de croyances, quelles qu'elles soient.

J'ai découvert que rien, ni personne, n'est éternel.
Que je ne suis ni immortelle, ni invincible. Mais j'ai appris aussi que "ce qui ne te tue pas, te rends plus fort". Si si.
J'ai compris que j'avais besoin des autres pour être heureuse. Qu'on est toujours seul avec soi-même, mais que c'est plus supportable d'être seul "à plusieurs".
Je me suis rendue compte que je ne pourrais jamais être parfaite. Ni sauver le monde. Qu'il y aura toujours des gens plus forts, plus beaux, intelligents et talentueux que moi, mais que même eux ne sont pas parfaits. Et qu'ils ne sont pas forcément plus heureux.

J'ai compris que personne n'est fondamentalement bon ou mauvais, que tout dépendait des choix que l'on faisait dans la vie. J'ai découvert que les humains sont capables du meilleur... et du pire.

Je pensais aussi que si l'on faisait le bien autour de soi, on serait forcément récompensé par la vie. Mais la réalité est beaucoup plus aléatoire que ça. (#KarmaIsABitch)
Mais si la réalité est souvent bien plus cruelle que mes rêves, elle est aussi souvent plus belle, plus surprenante, "croquante" (Cyril Lignac I love you ) que n'importe lequel de mes fantasmes.

Enfin, j'ai appris que la seule vraie religion à mes yeux, la seule qui compte pour moi, c'est celle de l'Amour. Toutes les formes d'Amour, Amour des autres, de soi, de la Nature.

Sinon, dans un registre beaucoup plus "léger", j'ai aussi découvert que les acteurs ne mourraient pas vraiment dans les films, et que "les gens d'autrefois" ne vivaient pas dans un monde en Noir et Blanc comme me le laissaient penser les vieux films diffusés à la TV  albino  

(PS: Je parle de mes propres conclusions sur la réalité. Je comprends très bien que les autres puissent ne pas les partager.)
Invité
Invité

Re: De la théorie au réel.

le Mar 15 Aoû - 1:24
.


Dernière édition par Justecommeca le Sam 21 Oct - 16:07, édité 6 fois
avatar
Localisation : Utopia
Age : 26
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Re: De la théorie au réel.

le Mer 16 Aoû - 19:59
Tiens, il ya ça aussi:
Pendant longtemps, je croyais que la Corrida n'était qu'une partie de "chat perché" extreme, de danse avec un taureau qui repartait tranquillou ruminer dans son champ après la partie...
Quand j'ai découvert la réalité, et surtout, qu'autant de gens puissent se délecter de ce "spectacle", ça m'a juste donné envie de gerber.

L'être humain est vraiment le plus pervers des animaux.
avatar
Age : 25
Genre : Non-binaire
Messages : 275
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: De la théorie au réel.

le Mer 16 Aoû - 20:58
Pour la petite souris, c'est plutôt moi qui dupais mes parents. Je trouvais l'idée complètement improbable  et je savais que mes parents mentaient, mais j'aimais bien l'idée de gagner de l'argent, alors je faisais la petite enfant naïve jusqu'à ce que ma soeur me dénonce.
#Trahison #Disgrâce

Le père noël non plus je n'y ai jamais vraiment cru, parce que mes parents choisissaient mon oncle qui était systématiquement bourré. Je reconnaissais son odeur et ses yeux. Il me faisait plus peur qu'autre chose. elephant

Par contre ma grande soeur a réussi à me faire croire que "Nounours" (le dessin animé avec le marchand de sable) existait, et que je pouvais lui écrire des lettres en les laissant visible la nuit avant de dormir. Je laissais à côté des petits gâteaux et un verre de lait. Le lendemain j'avais une réponse et les biscuits et le lait été entamé. Elle m'avait fabriqué des fleurs en coton en me faisant croire qu'elles venaient des nuages. Quand elle m'a avoué la vérité, je me suis sentie très émue et touchée, à avoir la larme à l'oeil. J'ai adoré ce mensonge plein de poésie.

Puis il y a d'autres trucs cons auxquels je croyais. Genre, je pensais aussi que si je disais un gros mot on me laverait la bouche avec du savon; que les légendes des océans et des mers étaient réelles; que dans les forêts, les bruits de craquement venaient d'elfes qui se dissimulaient à notre passage; que quand sonnait minuit, des monstres venaient vérifier que l'on dormait et qu'ils m'attraperaient s'ils savaient que je dormais mal (je n'ouvrais donc jamais les yeux); qu'un ange veillait sur moi; que le suicide était une maladie qui se soignait aussi facilement que le rhume et que j'en inventerai le remède; que le monde dans lequel je vivais était tiré de mon imagination et que c'était pour cette raison que je me sentais étrangère aux autres, et je tentais d'imaginer tout plein de mondes différents créées par d'autres enfants que je ne rencontrerai jamais; que les enfants et les adultes étaient deux espèces différentes... Rolling Eyes
Invité
Invité

Re: De la théorie au réel.

le Mer 16 Aoû - 23:45
En théorie je suis une personne qui n'a aucune illusion,  en réalité je veux toujours croire , et me laisse avoir par mes sentiments irraisonnés.
Contenu sponsorisé

Re: De la théorie au réel.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum