Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?

Partagez
Aller en bas
Mrs.Robot
Age : 26
Genre : Non-binaire
Messages : 281
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Cher corps.

le Mer 26 Juil - 21:06
Il y a peu, j'avais découvert cette série de vidéo sur la chaîne youtube de Léa Bordier qui s'intitule "Cher corps". Elle y filme des femmes en les questionnant sur le rapport qu'elles entretiennent à leur corps dans une ambiance douce et intime. Son projet me plait, parce qu'il met en lumière différentes femmes, différentes formes, différentes morphologies, différentes visions. Un regard bien différent de la quasi institutionnalisation de nos corps, parce que plus près des femmes, plus près de nos réalités, plus près de notre diversité.



Si vous habitez sur Paris, vous pouvez d'ailleurs proposez votre participation au projet (mail sous la vidéo de la chaîne).

Je ne me suis jamais réellement questionnée sur le rapport que j'entretenais avec mon corps. J'ai dû m'y arrêter furtivement en pensant à mes complexes, ma sexualité, mon genre. Mais mon corps, en lui-même, je n'ai jamais réellement pris le temps de l'observer, de le scruter, de l'identifier, de lui parler, ni particulièrement de le haïr ou de le chérir. Mon corps est, il existe, et ça s'arrête là. Je voudrais donc profiter de cette petite trouvaille pour donner parole à votre corps, nos corps.

J'ai pensé sous forme de lettre, parce que ça me parait plus simple (Léa Bordier devant avoir un questionnaire sous la main), et puis, ça oblige à penser son corps comme vivant. Mais après tout vous pouvez faire comme vous voulez.

Tout ça pour dire: Qu'écririez-vous à votre corps, sur votre corps et vous?


Dernière édition par Mrs.Robot le Jeu 27 Juil - 0:28, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Mer 26 Juil - 23:36
Très chair corps,
C'est vrai que j'ai voulu te voir mort, surtout quand les hommes ont commencé à te regarder autrement,  l'air caressant empreint de convoitise , alors que les autres filles jalousement observaient poindre une poitrine qui leur faisait défaut.
Moi, je haïssais sa morgue implacable, qui soulignait un peu plus ce qui pour moi était une amputation injuste.
Ne te reconnaissant pas comme mien, victime en quelque sorte d'un déni d'une grossesse surnaturelle qui faisait de l'enfant asexué une femme incontestablement.
Alors, oui , je l'avoue, dans nos noces barbares je t'ai sans  vergogne fait subir maltraitances et rejet.
Je t'ai tantôt dénutri, tantôt noyé de vapeurs d'alcool , et autres faux paradis aux allures d'enfers véritables.
A ma guise,  presque malgré moi, je te faisais diminuer, jusqu'à te diluer dans l'espace, ou te faisais croître pour te voir exploser.
Et vint le jour où tu te libéras de mon esprit malade,  pour à ton tour prendre emprise sur moi et te venger enfin.
Asséchant mes sangs jusqu'à mes larmes, tu fus prêt à te détruire pour être sûr que je n'y survécusse pas .

Pardonne-moi pour tout le mal que nous nous sommes fait.
Mrs.Robot
Age : 26
Genre : Non-binaire
Messages : 281
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 0:25
Merci pour cette lettre à ton corps Karolinah. Ton corps et toi avez l'air d'avoir été un peu meurtri. J'espère qu'un futur plus doux vous attendra après ce pardon. I love you
FFDT
Age : 44
Messages : 840
Date d'inscription : 24/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 1:04
Salut à toi ! Mon enveloppe charnelle.

Car oui, pour moi, l'âme qui te parle, tu es mon enveloppe.
Je ne t'ai pas choisie. Pas plus que tu ne m'as choisie, toi.

Pas plus que j'ai choisi ma famille. Par exemple.

Mais j'ai décidé de t'aimer. (C'est beaucoup plus simple comme ça.)

D'abord de te connaitre. De t'accepter et t'apprivoiser. Puis de t'aimer.(T'es attachante comme meuf. C'est le cas de le dire. Tu me colles à la peau). Pour être exacte.  

A peu près.

Parce que oui, visiblement nous sommes parties toi et moi pour faire un bout de chemin ensemble. Je n'en connais pas la durée...


Pas plus que je ne connais la durée d'une relation que je vais amorcer.

...Et ça c'est merveilleux.

Parce que je te fais confiance. Parce que je fais confiance aux gens que j'ai envie d'aimer.

Tu as une pêche d'enfer. Dès fois je me demande comment tu fais pour m'encaisser. T'es pas grande. Tu pèses que dalle. Tu fais des trucs de malade.

Tu te surpasses. Tu ne me fais jamais défaut. Enfin, rarement. Tu dors peu. Tu ne manges que quand tu as faim. Tu ne te plains jamais.

Au début je me suis demandé ce qu'on pouvait bien avoir à se dire, toi et moi.

Mais avec le recul je crois que c'est justement ce qui me plaît.

Les opposés qui cherchent à se rejoindre. Comme les ions.

Toi et moi on est des chimistes. A priori ça ne marche pas.

Mais on se complète, finalement. On fait une bonne équipe.

Alors voilà.

Aujourd'hui j'ai 42 balais. Toi aussi.  J'ai mis longtemps à décrypter tes signaux, mais je te comprends. Je t'entends.

Franchement avec ce que je t'ai mis dans la tronche, je te remercie de me supporter encore.

T'es une enveloppe cool.

Je peux dire que je suis bien dans toi.

On peut continuer.

Quand tu en auras marre, je m'occuperai de tirer le rideau.

Et je filerai des croquettes aux chats.
fennec
Age : 46
Genre : Trans
Messages : 2090
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 9:59
j'ai voulu tenter l’expérience de participer à ce sujet mais ...
TétaClak2.0
Age : 23
Messages : 808
Date d'inscription : 02/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 13:56
Concept très originale, mais je ne donnerai pas mon témoignage parce que je ne suis toujours pas phase d'accepter le corps que j'ai.

renarde a écrit:j'ai voulu tenter l’expérience de participer à ce sujet mais ...

Mais? Tu n'aimes pas le corps que tu as?
avatar
Invité
Invité

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 15:30
Cher corps.


qu'est ce que j'ai pu t'aimer.
bien sûr, je te t'ai jamais trouvé beau, mais jamais moche, hormis mes yeux qui louchent sur les photos, avec mon nez, non, je ne t'ai jamais trouvé photogénique.

mais tu me convenais, t'étais musclé, douillet et resistant.

Mais voila, il a fallu que tu en fasse a ta tête et que tu deviennes meurtri, entrainant avec toi mon âme et ma joie de vivre que j'avais tant, que j'ai encore, mais moins.

il faut donc maintenant que j'accepte ce changement, ces cicatrices que j'ai demandés, mais surtout, ces fonctions en moins, mais en attendant, je t'en veux, certes, mais je ne te reproches rien, tu fais de ton mieux, t'es moins musclé, mais encore quand même, et tu es toujours aussi douiller, et c'est important ça Smile
Zoune
Localisation : Rennes
Age : 31
Messages : 747
Date d'inscription : 09/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 16:38
Cher corps,

Comme je t’ai détesté tout d’abord ! Quelle trahison quand tu as décidé de quitter l’enfance pour devenir pleinement féminin ! Quoi ! Il faudra maintenant que je sois cette princesse bien sage en haut de sa tour qui attend que le prince vienne la délivrer, moi qui ai toujours rêvé d’être le chevalier.

Tu n’étais pas bien grand, tu ne pesais pas grand-chose, mais c’était déjà trop. Te rendre invisible m’aurait mieux convenu. Te rendre invisible… j’ai essayé. J’avoue que pendant des années je t’ai maltraité. Jamais énormément, jamais assez pour que ce soit flagrant, mais maltraité cependant.

Jusqu’à ce que je comprenne : la princesse aussi peut devenir chevalier ! Elle peut prendre une épée, secourir la demoiselle en détresse et peut-être s’en faire aimer.

Alors, cher corps, est-ce que je t’aime maintenant ? N’allons peut-être pas jusque là. Mais je t’accepte, je suis à l’aise avec toi et je t’apprécie parfois, c’est déjà un grand pas.
fennec
Age : 46
Genre : Trans
Messages : 2090
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 19:15
TétaClak2.0 a écrit:Concept très originale, mais je ne donnerai pas mon témoignage parce que je ne suis toujours pas phase d'accepter le corps que j'ai.

renarde a écrit:j'ai voulu tenter l’expérience de participer à ce sujet mais ...

Mais? Tu n'aimes pas le corps que tu as?

quand j'ai rédigé mon poste, je me suis rendu compte que ce que j'écrivais était très intime.
les filles de ce forum sont dans leurs grande majorité bienveillante mais comment dire ...
je vais utiliser une image : mettons que ce topic soit une plage nudiste. en soi être nue ce n'est pas la fin du monde mais ma pudeur m'en empêche. c'est une chose de de se dévétire, s'en est une autre d’exhiber ses mutilations, ses cicatrices, ses plaies comme ça, de but en blanc, à des inconnues.
chalalop
Age : 28
Messages : 101
Date d'inscription : 27/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 19:32
J'ai regardé quelques vidéos, j'ai beaucoup aimé certaines interventions, que j'ai trouvé authentiques et justes !
Sinon je comprends le post d'au dessus, celui de renarde, et tous les posts sont touchants.
Je suis pudique et là ça demande une certaine confiance que de se dévoiler ainsi, alors je dirais juste ceci:

Cher corps,
Aujourd'hui, à 26 ans, je suis prête ( et j'ai envie ) de faire la paix avec toi.
D'être bienveillante envers toi, et si possible bienveillante envers les autres.
Il y aura sans doute des rechutes mais gardons confiance.
avatar
Invité
Invité

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 19:45
Merci pour ce partage. Ces témoignages sont de l'or. J'ai été très touché.
Mrs.Robot
Age : 26
Genre : Non-binaire
Messages : 281
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 20:37
Je comprends ta position renarde. Je ne me rendais pas compte que parler de son corps puisse mettre autant à nu quelqu'un, dans sa plus profonde intimité. Ça montre, en partie, que notre corps fait partie intégrante de notre histoire de vie.

En tout cas, pareil qu'en haut, j'adore les lettres plus haut qui ont été adressées à vos corps. En fait quand je vous lis j'ai l'impression de vous connaître un peu mieux, sans fard et sans artifice. Alors merci de vous dévoiler à nous, ce n'est pas si évident. I love you

(Je réfléchis encore à ma lettre, mais je ne sais toujours pas quoi dire à mon corps... Je vais finir par trouver.  Smile )
Leviosa
Localisation : Utopia
Age : 27
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 20:53
Je trouve le concept vraiment intéressant, merci pour le partage Mrs Robot !
J'ai moi aussi regardé d'autres vidéos sur la chaîne et effectivement, la diversité des témoignages est appréciable.
Ce qui me frappe lorsqu'elles mentionnent les choses qu'elles n'aiment pas chez elles, c'est qu'avant qu'elles ne les mentionnent par elles-même, ce sont souvent des détails que je n'aurais même pas remarqué.
Ca fait écho à une conversation que j'ai eu il ya peu avec une amie, justement sur notre corps et l'image qu'on en a. On se focalise souvent sur ce qui nous fait défaut, plutôt que sur les choses que l'on peut aimer dans notre corps. Et c'est dommage, parce que ce qui est flagrant pour moi avec ces témoignages, c'est que lorsque l'on a confiance en soi, on est tout de suite beaucoup plus belles.
Après, je comprends parfaitement les réticences qu'on puisse avoir à "s'exposer" ainsi.

Sur ce...

Cher Corps,

C'est la première fois que je m'adresse ainsi à toi.
Lorsque nous étions jeunes, je t'ai dédaigné.
Je ne t'ai jamais malmené, non, mais tu ne correspondais pas à mes idéaux, tu étais toujours "trop ceci" ou "pas assez cela" pour l'éternelle insatisfaite que je suis.
Alors j'ai commencé à te négliger.
Pendant trop longtemps, j'ai oublié que je n'étais pas seulement un esprit, une âme. J'ai oublié que toi aussi, tu étais "moi".
Je ne t'ai pas assez écouté, je ne t'ai pas assez respecté, et il ya quelques années, tu m'as douloureusement rappelé que tu étais là. C'est la faute de ma négligence si tu en portes encore les stigmates aujourd'hui, et je voudrais te demander pardon.
J'ai compris ton message et j'essaie desormais de prendre soin de toi, de nous, du mieux que je peux. J'apprends à t'aimer, davantage chaque jour. Tu es moi et je suis toi. Tu reflètes mon histoire, notre histoire. Je ne te changerai pour rien au monde. Le chemin est encore long, mais on va le faire peau contre peau, ensemble.
Après tout, toi et moi, c'est "jusqu'à ce que la mort nous sépare". Alors, en route !

TétaClak2.0
Age : 23
Messages : 808
Date d'inscription : 02/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 21:04
renarde a écrit:quand j'ai rédigé mon poste, je me suis rendu compte que ce que j'écrivais était très intime.
les filles de ce forum sont dans leurs grande majorité bienveillante mais comment dire ...
je vais utiliser une image : mettons que ce topic soit une plage nudiste. en soi être nue ce n'est pas la fin du monde mais ma pudeur m'en empêche. c'est une chose de de se dévétire, s'en est une autre d’exhiber ses mutilations, ses cicatrices, ses plaies comme ça, de but en blanc, à des inconnues.

Désolée, je voulais pas te forcé à te dévoiler ou à quoique ce soit devant tous le monde.

Mrs Robot a écrit:Je comprends ta position renarde. Je ne me rendais pas compte que parler de son corps puisse mettre autant à nu quelqu'un, dans sa plus profonde intimité. Ça montre, en partie, que notre corps fait partie intégrante de notre histoire de vie.

Et oui tu as totalement raison, je l'avais pas vu comme ça du tous, le fait de participer à ce topic.

En tout cas celles qui sont en haut et même les suivantes, franchement Fleurs



fennec
Age : 46
Genre : Trans
Messages : 2090
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 22:51
@Mrs robot : ton sujet est très beau. c'est pour ça que sur le coup de l’impulsion j'ai voulu participer. c'est en écrivant que je me suis rendu compte que ça me mettrait trop mal à l'aise de partager ça.

ce que je trouve beau dans ton sujet, c'est que chacune y dévoile à sa façon plus qu'un aspect : ce côté féminin qui me subjugue tant. parce qu'être une femme ce n'est pas qu'être un corps. le corps n'est qu'un pendant de l'expression de la féminité. je crois que le corps est un pendant pour beaucoup de chose quand on a la chance de s'accorder avec sa chaire.
même si cet accord met du temps à se mettre en place ou qu'il faille y aller à grand coup de burin !

quand je lis la majorité des intervenantes, j'ai l'impression de voir des ballerine délicate. ♥
avatar
Invité
Invité

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 23:32
En tout cas, merci pour ce topic Wink
Il est une plage de libération sous couvert de l'anonymat.
Du moins pour moi.
Depuis très tôt, j'ai renié mon corps car il n'est pas à moi : je ne suis pas une fille,  c'est une évidence pour moi.
Aussi,  c'est une malédiction ce " truc " pour moi.
Gamine, ça pouvait aller : rien ne me différenciait,  d'apparence du moins, d'un autre garçon.
Mais comble de malchance, j'ai été pubère à un onze ans, alors que les filles de la classe n'en étaient pas à ce stade.
Et puis, la maladie s'est emparée de ce "machin"; comme c'était très difficile à détecter, on a longtemps conclu à une maladie mentale, une dépression.
Un médecin dit un jour que c'était propre à mon art, qui me plongerait dans une mélancolie mortifère.
Ce même-médecin pensa avant que c'était un problème hormonal : débuta alors une cure d'hormones.
Mais ça ne changea rien.
Pendant ce temps, ma maladie progressait.
Je mettais ma fatigue , mon agoraphobie, sur le compte de ma faiblesse d'esprit,  à telle enseigne que je trouvai des "remontants".
Et ya deux ans, on a enfin trouvé le mal qui me ronge.
Rien à voir avec mon rejet envers lui.
Néanmoins, je l'ai si souvent méprisé, que je le nourrissais n'importe comment,  action qui n'est bénéfique à personne, mais qui est encore plus néfaste pour une personne souffrant de ma maladie neurodégénérative.

Donc encore merci Mrs Robot .  Bonjour
avatar
Invité
Invité

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Jeu 27 Juil - 23:40
Ah j'oubliais Voui
Merci mon corps pour la couleur de mes yeux  ( Même si je suis borgne ): elle m'a souvent attiré des compliments Rougis
Mrs.Robot
Age : 26
Genre : Non-binaire
Messages : 281
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Ven 28 Juil - 1:53
Qu'il vous permette de vous libérer, de poser des mots sur, de vous délecter de ceux des autres, peut-être faire écho, donner de l'importance aux petites choses qu'on oublie à force de les voir, dire ce que l'on n'aime pas et découvrir et faire ressortir ce que l'on aime, demander pardon, se réconcilier, ou se promettre à soi-même, heureuse que ce sujet vous plaise et vous inspire.

I love you
Mrs.Robot
Age : 26
Genre : Non-binaire
Messages : 281
Date d'inscription : 12/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

le Dim 30 Juil - 13:54
Cher corps,

Je te regarde maintenant, parce que jusqu'à maintenant je n'ai fait que t'observer. T'observer comme quelque chose de différent de moi. Je voyais bien que tu m'aidais à marcher, à voir, à entendre, à pisser. Mais je ne t'ai jamais accordée l'importance que je t'accorde aujourd'hui. En plus, je déteste aller chez le médecin, parce que je déteste les médicaments, je déteste qu'un homme ou qu'une femme te regarde de trop près, sans un réel consentement, juste par obligation. Peut-être était-ce de la possessivité, peut-être était-ce de la pudeur parce que, tu as subi. Alors quand tu allais mal je te demandais de faire plus d'effort, de prendre sur toi. Et puis tu me faisais perdre mon temps. Tu me donnais soif, tu me donnais faim, tu me donnais sommeil, et puis tu m'empêchais de bouffer comme j'avais envie de bouffer. Tu m'infligeais des douleurs quand ça n'allait pas. Tu étais une limite à mon être, un enfant capricieux. Je t'ai infligé plein de choses, pourtant tu m’avertissais mais encore une fois, je t'ignorais. Et puis je te détestais aussi parce que tu représentais quelque chose pour la société que je ne voulais pas représenter. Le corps désir, le corps objet, le corps faible, le corps soumis. Les gens t'appréciaient plus qu'il ne m'appréciait moi. Il te voyait avant de me voir. Tu étais un poids pour moi. Mon esprit avait bien plus de poids démocratique que toi. Alors avec toi j'ai été tyrannique. Je ne voulais pas être un corps, je ne voulais pas être toi. Pourtant à tous les coups c'est ce que j'étais. Tu étais différent de moi.

Et puis j'ai grandi. J'ai grandi et je t'ai pardonné. En fait, non, tu n'y étais pour rien. Toi tu étais là pour me donner vie, tu n'avais pas demandé tout ça. En fait, j'ai appris que tu voulais à chaque instant me sauver plus que me détruire, et que tu n'étais pas responsable de l'existence des connards de ce monde. Je t'ai concilié avec mon esprit, parce que j'ai appris que vous ne pouviez vivre l'un sans l'autre. Il a besoin de toi comme tu as besoin de lui. Tu es devenu un partenaire indispensable à nos vies. Alors maintenant je veux prendre soin de toi. Maintenant c'est moi qui souhaite te protéger. En t'écoutant parce que tu sais mieux que quiconque comment faire. Je veux apprendre à t'aimer. En fait je t'aimais déjà mais je t'aimais mal. Tu n'as jamais été trop rancunier. Tu me l'as si bien rendu. Tu me fais me sentir bien. Tu portes tout mon plaisir de vivre et l'importance que j'accorde à mon existence. Je ne voudrais pour rien au monde avoir un autre corps que toi. Toi qui me rappelle ma mère, toi qui me rappelle mes origines, toi qui me rappelle tout ce que j'ai vécu et tout ce que j'ai encore à vivre, toi qui me rappelle qui je suis même si ce n'est pas que ça, toi qui me rappelle que je suis vivante, réelle, humaine, et toi encore qui me rappelle que tout est précieux et que c'est un gâchis de l'ignorer.

Avec tout mon affection pleine et entière, Mrs.Robot.
Contenu sponsorisé

Cher corps. Empty Re: Cher corps.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum